Les "Stylyagis" dans les années 50-60, les hippies dans les années 70, les punks, les fans d'heavy métal et les hip-hoppers dans les années 80, les ravers dans les années 90 et ceux qui peuvent être désignés comme "queer" dans la dernière décennie ont tous été d'une façon ou d'une autre stigmatisés par les autorités et ont provoqué une panique morale chez les citadins.

Nous parlerons de la présence des communautés anti-conformistes dans les paysages urbains soviétiques et post-soviétiques, et des trajectoires de leur transformation de la "monstruosité" en courant dominant de la culture populaire.

Conférence par Mark Simon, Professeur de Sciences Politiques à l'Ecole Shaninka de Moscou

Jeudi 7 mars à 19H00