Actualité Échelle Inconnue

Soirée de lancement du journal #6 d'Echelle Inconnue "Éventrer la machine" // Le 13/04/2017 // Doctorat Sauvage En Architecture

Venez fêter avec nous cette nouvelle parution, Franco-Russe, le jeudi 13 avril à 19h à La Conjuration des Fourneaux, 149 rue Saint-Hilaire, Rouen !

Lire la suite

SESSION OPEN STREET MAP organisé par Jeanne d'Hack, hackerspace de Rouen / lundi 07 mars

Les membres de Jeanne d’Hack vous proposent une soirée de découverte du projet OpenStreetMap.
OpenStreetMap (OSM) est un projet international fondé en 2004 dans le but de créer une carte libre du monde.
Les données cartographiques collectées sont ré-utilisables sous licence libre ODbL

Liens vers le site du projet ICI.

Informations pratiques :

date et heure : lundi 07 mars à 20h
Lieu : La conjuration des fourneaux, 149 rue Saint-Hilaire à Rouen (sous réserve)

Jeanne d'Hack se réunit tous les lundis soir à partir de 19h00 au 18 rue Sainte-Croix des Pelletiers.

Villes nomades de Stany Cambot aux éditions Eterotopia/Rhizome



Villes Nomades de Stany Cambot

Édition et distribution : Eterotopia France/Rhizome - Pollen diffusion

Parution : février 2016

Présentations publiques :

PARIS : Mardi 08 mars à 20h00, Librairie Le Genre Urbain, 60 rue de Belleville 75020
MILAN : Du 18 au 22 mars, Salon du livre indépendant “BELLISSIMA”
ROME : Jeudi 14 avril, 10h-17h, École d'Urbanisme de l'Université Sapienza (Auletta Chiostro, Facoltà di Ingegneria, via Eudossiana,18 ). Journée d'étude, ouverte au public, organisée à l'intérieur des activités doctorales du "Dottorato di ricerca in Ignegneria dell'Architettura e Tecnica Urbanistica, curriculum in Tecnica Urbanistica", de l'université Sapienza de Rome.
PARIS : Samedi 23 avril, 9h30-18h, Institut National d'Histoire de l'Art (INHA) / Salle Benjamin, 6 Rue des Petits Champs, 75002. Journée d'étude, ouverte au public, organisée à l'intérieur du séminaire master/doctorat "Art de la complexité/complexité des arts" dirigé par Roberto Barbanti. (déroulé de la journée ci-dessous).
ROUEN : Jeudi 28 avril à 20h00 : Soirée organisée par Echelle Inconnue à la Conjuration des fourneaux, 149 rue Saint-Hilaire, 76000
MILAN : Jeudi 26 ou vendredi 27 mai, Libreria Calusca
MOSCOU : lieux et dates en cours de définition

Déroulé de la journée du 23/04 à l'INHA :

9h30-10h: accueil et introduction de Roberto Barbanti
10h-10h45: Cosimo Lisi (doctorant, Université Paris 8, Université Sapienza de Rome)
10h45-11h: débat
11h-11h15: pause
11h15-12h: Gaetane Lamarche Vadel (École d’architecture de Paris la Seine, ENSA de Limoges, ENSA de Dijon)
12h-12h30: débat
12h30-14h: pause
14h-14h45: Arnaud Lemarchand (Université du Havre)
14h45-15h: débat
15h-15h15: pause
15h15- 16h: Stany Cambot (artiste, architecte, membre fondateur du groupe Echelle Inconnue)
16h-17h: débat et projection de vidéos

Résumé :

Une double injonction est aujourd'hui faite aux villes et aux individus : les premières doivent devenir métropoles et les seconds mobiles. Ainsi, au programme de métropolisation du monde, répond une mobilité par lui souhaitée. Une mobilité de cadre métropolitain avec ses oripeaux (téléphones, ordinateurs, etc.) se déplaçant de "cité état" en "cité état" en avion ou train à grande vitesse. Les agents de la fabrique de la ville raccrochent alors le train, architectes en têtes, de peur de rater ce tournant comme ils ratèrent celui du développement pavillonnaire. On se pique désormais de mobile, de léger, de « logement une personne » ou de design de bidonville dans l'espoir qu'un marché émerge. Rien de subversif, mais l’aboutissement d'un programme économique et urbain qui se dessine dès le milieu du XIXe siècle dont le nouveau masque s'appelle métropole. Cependant et sans eux, depuis le nouveau millénaire, des tentes partout : des rassemblements militants ayant quitter la rue pour porter le coup là où, désormais, le pouvoir a Lieu, aux tristes révolutions oranges, en passant par les tentes contestataires ou nécessaires des sans-abris. Des camions, des caravanes, des containers aussi, abris ou logement de la renaissance d'un prolétariat nomade disparu dans les années 20. Des cabanes reconstituant, aux abords des métropoles rêvées, les bidonvilles que l'on croyait disparus. La fabrique même de la métropole génère ainsi une toute autre mobilité . On le voit ici comme à Moscou avec ces brigades d'ouvriers (pour utiliser la dénomination russe) venant de l'autre bout du pays ou du continent que l'on trouve en hôtel low cost, en camping, en caravane ou camion au pied du chantier, en lisière de métropole, au bord de la tache verte de la carte. C'est là, que ces mobilités de constructeurs croisent les espaces d'une autre mobilité, celle de la fuite. Celle de ceux que le programme urbain expulse que l'on retrouvent en camping, camion, campement, containers ou celle de ceux qui fuient la métropole l'entendant comme la construction d'un espace de contrôle (travellers, certains voyageurs, habitants de yourtes ou de cabane).

Echelle Inconnue :

Fondé en 1998 et emmené par l'architecte Stany Cambot, Echelle Inconnue n'est pas un collectif mais un groupe, comme un groupe de rock, qui voudrait être à l'architecture ce qu'Elvis Presley fut à Tino Rossi. Groupe indiscipliné de recherche et création, autour des notions d'invisibles des villes et de leurs représentations, il se consacre aux urbanités minoritaires, alternatives ou émergentes ainsi qu'aux populations non prises en compte ou discriminées en raison d'un mode de vie minoritaire. Il tente d'être un acteur de l'émergence d'une connaissance « par le bas » mettant en place des travaux et expériences artistiques autour de la ville et du territoire. Ces expériences au long cours interrogent et associent les « exclus du plan » (sans-abris, Tziganes, immigrés...). Elles donnent lieu à des interventions dans l’espace public, expositions, sites Internet, vidéos, affiches, cartes, publications. Ce dont il est question, c’est de « l’invisible de nos villes ».

Apéro codelab #34 / soirée numérique à Rouen le 10/12/2015

Après l'organisation de l'Apéro Codelab #31 en 2014, Echelle Inconnue continue à tenter d'interroger le numérique, ses enjeux et ses réalités, en rééditant l'expérience. Organisé cette année le 10 décembre, il s'agit d'un temps de rencontre entre artistes, hackers et curieux, durant lequel sont présentés des projets à différentes étapes de leur conception.

Lire la suite

SOIRÉE MAKE // HACK - 25 juin 2015 18h30 - Par Amaëlle Guiton, le hackerspace Jeanne d'Hack et Remi "Trankilloman" Lukowski - DOCTORAT SAUVAGE EN ARCHITECTURE


Première partie de soirée :
« (H)ac(K)tivismes »

En 1996, le poète américain John Perry Barlow écrivait la "Déclaration d'indépendance du cyberespace". Près de vingt ans plus tard, l'Internet est plus que jamais un espace d'affrontement, politique et économique. Mais la structure même du réseau bouleverse en profondeur les modalités d'expression et d'organisation. Comprendre les processus politiques pour les "hacker" : c'est la démarche des hacktivistes, défenseurs des libertés à l'ère numérique.

Deuxième partie de soirée :
« Le plastique et l'imprimante 3D géante de Jeanne d'hack, RepRap Jeanne »

Une conférence sur le plastique et ses vertus avant le crash‐test public de l'imprimante 3D géante du Hackerspace Jeanne‐D'Hack. De l'utilité de l'impression 3d et des plastiques dans la culture du hacking et du Do It Yourself.

PLUS D'INFORMATION SUR LE DOCTORAT SAUVAGE ICI (philosophie, programmation conférences passées etc.)

AGENDA DU DOCTORAT SAUVAGE EN ARCHITECTURE DE MARS À JUIN 2015



jeudi 26 mars 2015 à 18h30

Conférence et projection du film "La fête est finie" par son réalisateur Nicolas Burlaud
dans le cadre du Doctorat Sauvage en Architecture / cycle "La ville et la guerre"
lire la suite ici
lieu : à Echelle Inconnue, 18 rue Sainte Croix des Pelletiers / Rouen


jeudi 23 avril 2015 à 18h30

Conférence : "Un cursus pour les intellectuels organiques ? Le cas de la licence en design de l’Universidad Autónoma Metropolitana" par Annabela Tournon
Dans le cadre du Doctorat Sauvage en Architecture / cycle "Et nos Pères"
lire la suite ici
lieu : à Echelle Inconnue, 18 rue Sainte Croix des Pelletiers, vers un lieu tenu secret / Rouen


jeudi 28 mai 2015 à 18h30

Conférence-performance "Un chercheur face à son corpus : L'espace public plébéien dans les années 1930. Entre surveillance et normativité" par Guillaume Neveu et Nathanaël Frérot
Dans le cadre du Doctorat Sauvage en Architecture / cycle "La Ville et la Guerre"
lire la suite ici
lieu : Echelle Inconnue, 18 rue Sainte Croix des Pelletiers / Rouen


jeudi 25 juin 2015 à 18h30

Conférence "[H]ac[K]tivismes ?" par Amaëlle Guiton
Dans le cadre du Doctorat Sauvage en Architecture / cycle "Ville Numérique"
lieu : Echelle Inconnue, 18 rue Sainte Croix des Pelletiers / Rouen



Toute l'information sur le Doctorat Sauvage En Architecture en cliquant ici

Les soirées dans nos locaux à Rouen sont disponibles sur internet en live puis en replay par ici.

Pour recevoir les informations en flux ou interagir avec nous sur Twitter : @EchelleInconnue

APÉRO CODELAB #31 _ jeudi 11 novembre 2014 _ 20h



Nouvelle lubie des institutions, le numérique ne vaut, pour autant, pas en soi. Il n'est révolution que par ses usages et applications. C'est son interférence avec nos réels quotidiens, sociaux, politiques, économiques, spatiaux et urbains qui nous intéresse ici, et que nous tentons d'explorer, questionner et pratiquer tant à travers nos projets qu'à travers notre Doctorat Sauvage En Architecture. C'est dans ce cadre, et au sein du cycle ville numérique, qu'Echelle Inconnue a souhaité organiser un apéro CODELAB, le 31ème depuis 2008.

CODELAB.FR ? Codelab est un forum consacré aux pratiques expérimentales de création d'image, de vidéo, de son et de musique qui utilisent des langages de programmation, de programmation visuelle ou d'expérimentation électronique. Les apéros Codelab sont donc des soirées pour découvrir ou partager des goûts, des connaissances, des valeurs autour de la création numérique (rencontres, free, prototyping, hacking, demos, openhardware…). Ils sont organisés à l’initiative du réseau de membres du forum codelab.fr.

PROGRAMME (en cours d’élaboration) :

- Présentation par Pierre Michelon d’un "atlas" en ligne en cours de construction, intitulé "Vanmélé". « L'atlas a pour but de réunir des archives, des témoignages, des vidéos, des entretiens, des traductions, concernant les déportations politiques perpétuées dans l'ensemble de l'empire colonial français. L'idée de départ serait d'arriver à cartographier leurs histoires, tout en mettant en avant les violences subies, les idéo-logies réprimées, les réseaux de solidarités internationales mais aussi leurs impossibilités ». Pierre Michelon

- Présentation par Pierre Commenge, le fondateur de codelab.fr et membre d’Echelle Inconnue, du Nigloblaster et sa version 2.0 en projet. Le Nigloblaster a pour ambition de devenir une caravane cinéma GPS pour bicyclette, une œuvre numérique mobile. Projet à découvrir sur http://makhnovtchina.org/journal/?154-niglo-blaster.html

- Présentation par Simon Leroux de son dernier projet Stereoscopia, en cours de réalisation. Il vient également chercher des solutions techniques pour la suite.

- Présentation par Arnaud Le Marchand, économiste à l'université du Havre, de ses recherches sur "le numérique et l'auto-organisation des marins". "Il y a maintenant une grande ’importance du numérique dans la vie des marins, malgré les difficultés de connexion. Mais cette importance ne doit pas dissimuler la faiblesse de son utilisation pour trouver un emploi, ou pour mener une activité syndicale. La communauté virtuelle est ici une construction d’un opérateur. Mais le navire de commerce devenant une entité connectée, les compétences numérique des marins devrait s’accroître. Cela peut avoir des effets en retour, sur leur capacité à organiser une cyberpolitique." A. Le Marchand

- Et bien sûr des membres du Hackerspace de Rouen, Jeanne d’Hack, qui présenteront leurs projets, créations, bidouilles et pourront apporter des aides techniques sur ceux des autres.

NOUVEAUTÉ : depuis le 30 octobre tous nos événements sont retransmis en live ou en replay à cette adresse internet : http://bambuser.com/channel/Doctorat+Sauvage. Il est également possible de tweeter en interaction avec le hashtag #doctoratsauvage.

INFORMATIONS PRATIQUES :

Date et Heure : jeudi 13 novembre 2014 / 20h

Lieu : Echelle Inconnue / 18 rue Sainte Croix des Pelletiers / 76000 ROUEN

Tel : 02 35 70 40 05

Twitter : @echelleinconnue

APPEL POUR ORGANISATION D'UN APERO CODELAB #31 (ROUEN)

APERO CODELAB #31 / à Echelle Inconnue à Rouen



Codelab est un forum consacré aux pratiques expérimentales de création d'image, de vidéo, de son et de musique qui utilisent des langages de programmation (processing, chuck, supercollider, livecode, etc.), de programmation visuelle (pure-data / gem, vvvv, etc.) ou d'expérimentation électronique (construction d'interfaces et d'instruments, circuit-bending, etc.)

Les apéros Codelab sont des temps de rencontres autour du code et des projets artistiques, organisés à l’initiative du réseau de membres du forum codelab.fr.

Pour que cet apéro donne un aperçu de ce qui se fait à Rouen et autour, nous lançons un appel à participation :

Vous êtes artistes, chercheurs, développeurs, bidouilleurs, programmeurs, etc. et vous souhaitez proposer des démos, performances, lives, projets artistiques numériques, expérimentations électroniques, dispositifs, etc. venez vous joindre à nous pour l'organisation de ce 31ème apéro codelab !

Envoyez-nous un mail présentant succinctement votre projet (avant le 07 novembre 2014) et vos éventuels besoins en matériel (vidéoprojecteur / diffusion sonore / autre...) à christophe@echelleinconnue.net

Informations pratiques :

Lieu : Echelle Inconnue / 18 rue Sainte Croix des Pelletiers / 76000 ROUEN

Date et Horaire de l'apéro Codelab #31 : Jeudi 13 Novembre 2014 entre 20h et minuit

Twitter : @EchelleInconnue

HACKERSPACE JEANNEDHACK / HACK PARTY : CTF / WEEK END DU 11 - 12 - 13 AVRIL 2014 / + RENCONTRES HEBDOMADAIRES TOUS LES LUNDIS / ROUEN



Ce laboratoire/atelier permet de se rencontrer pour échanger autour des pratiques numériques, de lancer des projets, de s’initier à la culture du libre, de bidouiller des machines, de se former à la programmation (Python), de comprendre le monde qui nous entoure et de se l’approprier…

Les membres du hackerspace Jeannedhack se rencontrent tous les lundis de 18h30 à 23h.

Photo : exemple d'un projet en cours : "Le robot explorateur V2".

Événement spécial : Hack Party : CTF (international) : à la recherche du drapeau perdu dans les affres du réseau

informations pratiques : Week-end du 11 (Workshop à 19h00 / CTF à partir de 23h00), 12 et 13 avril 2014 dans les locaux d'Echelle Inconnue - 18 rue Sainte Croix des Pelletiers / Rouen

CONFERENCE POLYPHONIQUE / par le designer libre Christophe André, l'architecte Jérôme Gueneau et les membres du hackerspace Jeanne_d_Hack // JEUDI 28 NOVEMBRE à 18h30 // titre : « Espèce d'espace, du bricoleur, de l'architecte, du hacker »

Leur point commun : le bricolage et l'espace (physique et numérique)

Les membres du Hackerspace JeannedHack présenteront leurs usages du bricolage/bidouillage et la philosophie inhérente à leurs pratiques.

Les hackerspaces ont pour principes : l'ouverture de lieux pour l'échange de connaissances sur l'usage créatif de la technologie, la rencontre en pair à pair, sans médiation, l'autogestion et l'autonomie financière, sans soutien institutionnel. Pour résumé, c'est un espace ouvert à tous les "bidouilleurs" de soft ou de hardware, aux électroniciens comme aux informaticiens. Il se réunit de manière régulière tous les lundis soir à Echelle Inconnue. Un but était aussi de réhabiliter le terme de hacker, le sortir de la confusion entretenue par les médias avec le "pirate". Dans les hackerspaces, on s'intéresse surtout au code, au hardware, aux réseaux (sécurité, anonymat, réseaux pairs à pairs, piratebox, etc.). Ce sont des communautés de pratique, sans nécessairement un unique projet commun, mais réunissant des personnes impliquées dans des projets libres logiciels ou hardware désireux d'échanger leurs connaissances.

Jérôme Gueneau, architecte, mettra en confrontation deux figures différentes, l'architecte et le bricoleur.

Il tentera de répondre à la question suivante : En quoi la pratique du bricolage peut être utile à redéfinir les rôles dans les re-configurations de nos univers bâtis (agraires ou métropolitains) ? En regard quelques exemples de nouvelles attitudes d'architectes et collectifs par rapport à l'exercice de leur métier..

Christophe André, designer libre, propose « Vers un design libre ? »

Comment produire soi-même les objets de son quotidien ? Peut-on autoproduire son énergie, ses modes de déplacement, ses outils ? Comment développer une approche de la technique basée sur l'entraide, l'autonomie, le partage ? Christophe André, "ingénieur militant", nous présentera ses expériences et les travaux de l'association Entropie.

APREM#3

A la Fabrique de Théâtre Service des Arts de la Scène de la Province de Hainaut

dans le cadre de la Quinzaine Numérique de la Fédération Wallonie Bruxelles

Résistances numériques

Crises, révolutions et réseaux / artivisme et hacktivisme

3, 4 et 5 octobre 2013 de 15h à 22h45 sur place et en live sur le Net (+)

APREM pour (Ateliers, Partages, Rencontres des Écritures en Mutation) sont des cycles d’événements de trois jours autour des arts numériques, des mutations de la scène et des enjeux du monde contemporain.




Visant à l'échange de pratiques entre artistes numériques et du théâtre, théoriciens, scientifiques et acteurs sociaux, chacun y est, délibérément, à la fois praticien, contributeur et spectateur. La démarche consiste à mélanger pratiques, recherches, présentations dans une perspective d'expérimentation collective directement soumise à l'épreuve du public.

voir le déroulé des journées (ici)




L'avènement de l'ordinateur et plus encore sa banalisation transforment les modes de vie, en particulier les modes d'exercice du pouvoir, la communication, l'éducation et l'apprentissage. Les pratiques artistiques évoluent en parallèle, basées sur plusieurs champs de nouvelles écritures. Dans le champ des arts de la scène, les rôles des auteurs, metteurs en scène et acteurs sont rebattus comme un jeu de cartes pour donner des objets scéniques non-identifiables. Le numérique révolutionne les possibilités d'installations et d’œuvres plastiques ; on en oublierait presque la manière dont il a ouvert le champ des possibles en musique, de la création à la diffusion, le second nourrissant le premier. D'une manière générale, il fait exploser les frontières traditionnelles entre disciplines. Parfois gadget ou artifice, les possibilités qu'il offre en matière artistique ne sont que le pendant de la manière dont il révolutionne tous les champs de la vie ordinaire, à commencer par celui des médias, de leur diffusion et de l'essaimage de ses acteurs, via les différents types de réseaux sociaux. La programmation informatique elle-même est une écriture numérique, avec ses règles, ses codes et ses détournements.

Les acteurs les plus visibles de cette irruption forment un continuum dans lequel pouvoirs publics et intérêts privés sont difficiles à distinguer. Apple, Google, Microsoft, Facebook, Amesys, services de renseignement (CIA ou NSA aux États-Unis, DCRI en France, Sûreté de l'état en Belgique), monde financier, industrie,... Des « fadettes » de journalistes du journal « Le Monde » à un « étrange événement » vécu par David Dufresne et raconté à la page 413 de son ouvrage « Tarnac, Magasin Général », l'écriture numérique ouvre la possibilité à des lectures détournées.

La technologie et le medium utilisés, son degré d'ouverture et de documentation (propriétaire versus ouvert), la compréhension qu'a « l'écriveur » des lectures multiples et éventuellement non désirées de son travail sont tout sauf neutres et, partant, sujet de travail artistique.

Associé à tort au « pirate informatique », le hacker prend un parti radical quant à cette question à tiroirs, selon ce qu'il définit comme une « éthique du hacker » et qui tient du manifeste politique : -> l'accès aux ordinateurs et à tout ce qui peut apporter la connaissance doit être total et sans restriction ; l'accès à l'information doit être libre ; il convient de défier le pouvoir et également de défendre la décentralisation ; les hackers doivent être jugés sur leurs résultats et non sur des critères fallacieux comme leurs diplômes, leur âge, leur race ou leur classe ; on peut créer de la beauté et de l'art avec un ordinateur ; les ordinateurs peuvent changer votre vie, en mieux.

Sous l'exigence de compréhension par le hacker de la technologie qu'il utilise et des conséquences de cette utilisation pointe une conscience et une exigence de conscience. Cette manie de commencer par démonter les réveils, puis de les remonter pour ensuite en créer un objet détourné font partie du patrimoine génétique de l'humain augmenté qu'est le hacker.




Intervenants

Amaëlle Guitton (F)




André Loconte (B)




Bernard Fostier (B)




Cécile Portier (F)




Jean-Marc Manach (F)




Julien Goetz (F)




David Dufresne (Ca)




Léa Rogliano (B)




Christophe Cotteret (B)




Agrupacion Senor Serrano (E)




Julian Oliver (D)




Eric Pringels (F)




Paul-Emile Geoffroy (F)




Olivier Meunier (B) et Julien Deswaef (B)




Sonia Paço-Rocchia (Ca)




Véronique Binst (B)




Julien Ribeiro (F)




Isabelle Bats (B)



Organisateurs / intervenants

Jean-Claude Dargeant (B) et Valérie Cordy (B)




Atelier de crypographie - Sid Yorx (B) / Nestor Baillard (B)




Observateurs :

Une classe d'étudiants de Saint-Luc à Tournai

L'école de régie de la Fabrique de Théâtre, Stany Cambot (F), Jacques Lopez (F)...

DOCTORAT SAUVAGE EN ARCHITECTURE

CONFERENCE / ARNAUD LEMARCHAND / 01 AVRIL 2013 / 18h30 / à ECHELLE INCONNUE / ROUEN

titre : L'EMERGENCE DU MONDE NUMERIQUE PAR LA FOIRE

La foire a été un des incubateurs des jeux automatiques et du cinéma qui ont amené la musique électronique, les jeux vidéos, et a participer à l'émergence du monde numérique. Atari utilisera le réseau des foires pour diffuser le premier jeu vidéo : pong, dés les années 70. Les liens historiques entre l'économie itinérante et ces innovations sont à reconsidérer. Mais d'autres rapprochements sont possibles dans la période contemporaine : dès 1998, Eric Raymond a utilisé le concept de "bazar" pour décrire le développement du logiciel libre, or à cette époque les rares chercheurs qui étudient le retour des formes d'économie nomade, notamment Péraldi et Tarrius, utilisent aussi ce concept d'économie de bazar qui est, dans leurs analyses, une forme de foire continue, journalière, dans les interstices des firmes et des Etats. L'exposé portera sur l'histoire de ces formes et sur les éclairages qu'ils peuvent apporter aux évolutions en cours.

HACKERSPACE, RENCONTRE #04 / ROUEN / LUNDI 22 OCTOBRE 2012 / 18h30 / 18 RUE SAINTE CROIX DES PELLETIERS

Le HackerSpace Jeanne D'Hack vous invite pour la 4ème rencontre à Echelle Inconnue.

Au programme :
Installation d'un serveur, formation à Python et bidouillages numériques...

Cette rencontre s'adresse à tous. Personnes initiés ou non-initiées aux pratiques du numérique.

HACKERSPACE prochaine réunion lundi 15 octobre à 18h30

Lundi 8 octobre se tenait la deuxième réunion du Hackerspace. La tribu, assise en presque cercle sur les fragments des bras de la Seine, y faisait le tour des compétences et désirs de chacun et tentait de se trouver un nom. "Hack le vieux" (puisque nous sommes à deux pas de la place du Vieux Marché) et "Janedack" furent évoqués. La préférence d'Echelle Inconnue va naturellement au deuxième tant il est vrai que les femmes sont sous représentées dans ce type de rencontre et qu'il est tout à fait indécent de laisser la figure de Jeanne D'Arc aux réactionnaires. Enfin nous verrons...

Un petit objet a aussi été laissé en pension jusqu'au prochain rendez-vous : une Pirate Box!



Ouverte à tous les "bidouilleurs" de soft ou de hardware, aux électroniciens comme aux informaticiens, la prochaine rencontre aura lieu à Echelle Inconnue 18 rue Ste Croix des Pelletiers à Rouen lundi prochain à 18h30.

Parce qu'il en va de la technologie comme de la politique : "si on ne s'occupe pas d'elle, c'est elle qui s'occupe de nous".

Pour tous ceux à qui le terme de Hackerspace pose des questions, une petite dissection sémantique est lisible ici

PROCHAINS RDV A ROUEN :

COLLOQUE à la Chambre de commerce et d'Industrie de Rouen

Jeudi 25 et Vendredi 26 octobre 2012

Colloque Art et Espace public, le choix d'une ville Organisé par la ville de Rouen Intervention de Stany Cambot dans l'atelier 3 : L'art, l'individu, le collectif.


CONFERENCES au 18 rue Sainte Croix des Pelletiers / ROUEN :

Jeudi 15 novembre 2012

L'impérialisme en bas de chez nous, Foire aux outils pour l'enquête populaire Par Mathieu RIGOUSTE Militant et chercheur en sciences sociales. Il est l'auteur, entre autre de "l'Ennemi Intérieur". La généalogie coloniale et militaire de l'ordre sécuritaire dans la France contemporaine.

Jeudi 6 décembre 2012

L'Utopie comme arme de poing ou la fable explosant dans le réel Par Stany CAMBOT Architecte, auteur, réalisateur et Co-fondateur d'Echelle Inconnue

Jeudi 31 janvier 2013

Le point de vue du chercheur face au bidonville (titre provisoire) Par Odette LOUISET Professeur des universités en géographie à l'Université de Rouen.


EXPOSITION :

Du 19/10/2012 au 08/12/2012

Vernissage nocturne : jeudi 25 octobre à partir de 18h30

Ecouter chuchoter les blasons de la ville. Intervention numérique dans l'espace public par Echelle Inconnue. Variation sans abri sur un texte de Thomas More. Dans le cadre de la programmation "Rêver Rouen".


PROCHAIN RDV HORS LES MURS :

Vendredi 27 octobre 2012 Séminaire d’ouverture du festival Malaupixel (PARIS) / 14h00 / à la Gaité Lyrique : Rencontre avec artistes et universitaires autour de la vidéosurveillance, des réseaux internet et des télécommunications.

Intervention de Stany Cambot / conférence : Un nouveau calque plane sur la ville : numérique

INTERNET

Echelle Inconnue est sur twitter : @EchelleInconnue

Du nouveau sur les sites :

www.makhnovtchina.org

www.journal-smala.org

PIRATEBOX ?

Lundi 8 octobre 2012 et suite à la deuxième réunion du Hackerspace une pirate box a été déposée à l'atelier. Elle permet, dans un rayon d'une trentaine de mètre, de déposer ou de télécharger des fichiers en wifi depuis un portable (ordinateur ou téléphone).



Vous trouverez un descriptif explicatif ici Et, pour aller plus loin, un historique de la création des pirates box sans oublier un wiki par là


propulsé par DotClear