Actualité Échelle Inconnue

Appel à candidature / étudiant en architecture / mission rémunérée

Description de l'organisme :

Depuis 1998, Échelle Inconnue met en place des travaux et expériences artistiques autour de la ville et du territoire. Ces expériences au long cours interrogent et associent les « exclus du plan » (sans-abris, Tziganes, immigrés...). Elles donnent lieu à des interventions dans l’espace public, expositions, sites Internet, vidéos, affiches, cartes, publications… Ce dont il est ici question, c’est de « l’invisible de nos villes ». Identifié par le philosophe Paul Ardenne comme représentatif de « l’art contextuel », le travail d’Échelle Inconnue se trouve aussi parfois qualifié d’ « artiviste » ou de « relationnel » selon les auteurs. Supportant difficilement les étiquettes, Échelle Inconnue tente d’assumer, du moins en partie, l’énonciation théorique de son travail en participant ou en organisant des conférences, des colloques avec des universitaires ou d’autres groupes, au croisement des questions de l’art, de la politique, de l’architecture et de la ville, ainsi qu’en collaborant à différentes revues et publications.

Le projet :

Makhnovtchina est un projet adisciplinaire et forain qui vise à expérimenter, co-naître et cartographier (sur tous types de supports) la ville mobile avec ceux qui la vivent ainsi qu'à outiller des situations critiques – ou les espaces produits par la Métropole – en Haute-Normandie et à l'Est de l'Europe (Russie / Moldavie). Un des volets de ce projet à lieu dans la CAPE, à Ménilles (Eure), au contact des élèves d'une école primaire et des habitants du territoire.

Description des missions :

Dans le cadre d'une résidence prévue pour l'année scolaire 2014-2015, Échelle Inconnue recherche un étudiant en architecture intéressé par une intervention dans une école autour du thème de la « Ville Mobile ». En partenariat avec les membres d’Échelle Inconnue, l'étudiant participera à la réalisation d'ateliers avec les élèves, ainsi qu'au travail, sous forme de work in progress de l'équipe autour du projet Makhnovtchina (www.makhnovtchina.org/journal).

Profil recherché :

  • Étudiant en 4ème ou 5ème année d'architecture
  • Sensibilisé aux problématiques autour de l'habitat léger et mobile
  • Disponible et impliqué
  • Aisance relationnelle

Mission rémunérée de 6 mois à raison d'une semaine par mois, possibilité de stage. Hébergement et transport pris en charge.

Formation préalable assurée par Échelle Inconnue en septembre/octobre.

Prise de fonction en octobre, mission courant jusqu'en mars 2015. Les horaires seront adaptés au mieux en fonction des cours.

Date limite de candidature : 15 juillet 2014

Envoyer un CV, une lettre de motivation et tout autre document pertinent à : christophe@echelleinconnue.net

ECHELLE INCONNUE

18 rue Sainte Croix des Pelletiers

76000 ROUEN

tel/fax : 02 35 70 40 05

AGENDA DU 24 Mai au 29 Juin 2014

ECHELLE INCONNUE RECHERCHE UN ETUDIANT EN ARCHITECTURE OU Diplomé lire la suite ici


samedi 24 mai de 15h à 19h

Table ronde : Marges, zones de transit, habitations précaires ?
Dans le cadre du programme de recherche, "La Fin des cartes ? Territoires rêvés, territoires normalisés"
lire la suite ici
lieu : en partenariat avec l’Espace Khiasma (Les lilas) / Paris


jeudi 05 juin à partir de 18h30

Conférence / vernissage de l'exposition autour du vide / Appel à consultation du PEROU / Apéro dinatoire (expérience culinaire : "le vide dans la nourriture")
dans le cadre du Doctorat Sauvage en Architecture et du projet "Paris de l'hospitalité" initié par le PEROU et Les enfants du Canal
lire la suite ici
lieu : à Echelle Inconnue, 18 rue Sainte Croix des Pelletiers / Rouen


samedi 07 juin de 14h00 à 17h00

Randonnée urbaine #03 : Relire la ville comme un train fantôme
Réservation conseillée au 02 35 70 40 05
lire la suite ici
lieu : départ : dans les locaux d'Echelle inconnue, 18 rue sainte croix des pelletiers à Rouen


jeudi 12 juin à 18h30

Conférence de Elsa Dejan
Première présentation de son diplôme d'architecture devant le "jury" et public d'Echelle Inconnue
Dans le cadre du Doctorat Sauvage en Architecture
lieu : à Echelle Inconnue / Rouen


mardi 24 juin à 19h00

Exposition "Ménilles comme un train fantôme"
Présentation des travaux des élèves de l'école de Ménilles (27), maquettes et créations numériques, sonores et lumineuses.
Dans le cadre du projet "Relire la ville comme un train fantôme"
En partenariat avec le CAUE 27, la DRAC Haute-Normandie et le Ministère de l'Education Nationale
lieu : à la salle du Moulin de Ménilles, 19 rue Honfroy / Ménilles (27)


Du jeudi 26 au dimanche 29 juin

Diffusion du film "Ville Détruite par des Hommes en Uniforme"
Dans le cadre du Victoria Film Festival
lieu : Roumanie



Tout l'agenda du doctorat sauvage en architecture en cliquant ici

Le film Rosa Luxe et la Manouches est en cours de tournage, plus d'infos ici

Pour recevoir les informations en flux ou interagir avec nous sur Twitter : @EchelleInconnue

CONFERENCE / 12 JUIN 2014 / 18h30 / "RETOUR SUR LA FABRIQUE DE LA VILLE " / DOCTORAT SAUVAGE EN ARCHITECTURE

Retour sur la fabrique de l’architecte

A quoi se résume la vie des hommes à la rue? Débauche, drogues, alcool, hygiène douteuse, vagabond en perdition...., c’est certain «l’Image» du sens commun à leurs égards est «quelque peu» stigmatisée. Ce patchwork de stéréotypes les réduits à la misère sociale; misère dont on entend les échos médiatiques uniquement lors des périodes hivernales. Comment font-ils pour sur-vivre dans la rue? Quelles sont leurs ressources? Comment occupent-ils la rue? Quelles pratiques urbaines mettent-ils en place?

Les squats, bidonvilles, zones d’autonomie temporaire sont autant d’espaces où se développent de nouvelles pratiques urbaines, non reconnues, non normées, mais non moins utiles au développement des villes. Bien que le flot de stigmates à l’égard de ces pratiques ne laissent que peu entrevoir leur utilité dans la fabrique de l’urbanité, quelles sont ces pratiques d’occupation illégale? Que donnent elles à voir des dysfonctionnements de notre société et de l’espace urbain qui l’accueille? Peut-on envisager les pratiques d’occupation illégale comme un recours aux carences urbaines plutôt que comme une tare?

Ces questions ont été le support de deux ans de recherches menées dans le cadre d’un séminaire en sociologie à l’école d’architecture de Normandie. Aujourd’hui en fin d’étude, c’est d’un point de vue urbain et architectural, dans le cadre de notre projet de diplôme, que nous avons voulu interroger la thématique de l’exclusion urbaine et du développement spontanée de la ville. L’informel, le spontanée, le précaire, peuvent-ils être le support d’une autre forme d’urbanité, d’un autre mode de fabrication de la ville? Nous réaliserons très vite que pour l’heure, la question est tout autant difficile à poser dans les ateliers de projet des écoles d’architecture que dans une quelconque instance de la ville...

Informations pratiques : 12 Juin 2014 Lieu : Echelle Inconnue / 18 rue Sainte Croix des Pelletiers / 76000 ROUEN Téléphone : 02 35 70 40 05

CONFERENCE + VERNISSAGE EXPO + CONSULTATION D'ARCHITECTURE + APERO DINATOIRE / 05 JUIN 2014 / à partir de 18h30 / "LE VIDE" / DOCTORAT SAUVAGE EN ARCHITECTURE

Lire la suite

16 MAI 2014 / DE 13H à 14H / INTERVENTION DE STANY CAMBOT / "MAKHNOVTCHINA" / LA TRIBUNE / ECOLE D'ARCHITECTURE PARIS BELLEVILLE /



Rencontre autour du projet "Makhnovtchina" avec Stany Cambot dans le cadre de :

La Tribune Un lieu de libre expression, ouvert à tous. Des sujets d’actualité qui nous traversent, sans exclusive. Une rencontre avec une personnalité, engagée. Une heure, pas plus, exceptionnellement animée par Jérôme Guéneau, à l’heure du déjeuner. Pour le bénéfice de la découverte, de la conversation, de l’échange.

Informations pratiques : Lieu : La Tribune / Salle des Enseignants / Ecole d'Architecture Paris Belleville Horaire : de 13h à 14h

ATELIER DE CARTOGRAPHIE ET RANDONNEES URBAINES / Relire la ville comme un train fantôme / ROUEN / 03 MAI - 07 JUIN

Echelle Inconnue organise des randonnées urbaines en petits groupes sur le thème de l'angoisse :



Une ville hantée, un parcours de l'angoisse... Venez confier vos craintes et dépasser cette vision d'une rue, d'une place, d'un parc... Pourquoi avons-nous peur ici et pas là ? Comment la ville influence notre état d'esprit ? Serait-elle toujours ville sans ces espaces ?

QUE VA-T-IL SE PASSER?

Lire la suite

17 AVRIL 2014 à MIDI / TABLE RONDE "L'HABITAT LEGER, MOBILE DANS LA VILLE" / ECOLE D'ARCHITECTURE DE NORMANDIE / DARNETAL



En présence d’Anne Philippe (professeure à l'ENSAN "architecture et cinéma"), Stany Cambot (architecte et réalisateur à Echelle Inconnue) et Christophe Hubert (Géographe à Echelle Inconnue).

Nous allons explorer la ville/mobile en France et à l'Est pendant 1h30 à travers l'intervention d'Echelle Inconnue, groupe de recherche et de création transdisciplinaire à la croisée de l'art, l'architecture, le cinéma et le numérique travaillant avec la population mobile. Une discussion aura lieu avec les étudiants.

Cette table ronde est réservé aux étudiant l'ENSAN.

Informations pratiques :

Ecole National Supérieur d'Architecture de Normandie / Darnétal (76)

Date et Horaire : jeudi 17 avril 2014 / 12h00

Téléphone : 02 35 70 40 05

Table ronde organisée dans le cadre du festival à l'Est du Nouveau.

CONFERENCE / 27 FEVRIER 2014 / 18h30 / "DE LA VILLE DISSUASIVE AU BOIS REFUGE" / DOCTORAT SAUVAGE EN ARCHITECTURE

Conférence de Gaspard Lion, doctorant en sociologie à l'EHESS.

Résumé : "N’attendant plus rien des institutions ou ne pouvant tout simplement plus attendre, de plus en plus nombreuses sont les personnes à la rue qui décident de s’organiser en construisant leur propre habitation – tente ou cabane - de manière à retrouver la maîtrise d’un temps et d’un espace personnel. À Paris, le bois de Vincennes est l’un des derniers espaces refuges pour tous ceux qui exclus du logement, et refoulés des centres-villes, sont à la recherche d’un lieu où s’abriter, se poser, habiter. À l’appui d’une enquête ethnographique menée auprès de ces habitants, ainsi que dans d’autres lieux interstitiels de la ville, la présentation entend ainsi rendre compte des manières de faire déployées pour survivre, vivre mais aussi bien-vivre dans ces conditions difficiles. La précarité de ces habitats est matérielle mais aussi, et surtout, politique : si l’on peut considérer l’installation au bois de ces habitants comme participant de la reconstitution d’une sphère d’autonomie, reste que la menace d’expulsion est permanente. Les acteurs publics et associatifs cherchent en effet à les faire disparaître de l’espace public, à les « réinsérer » dans le circuit de l’hébergement, ronde sans fin de logements provisoires dont les habitants ne veulent plus. Habiter les interstices de la ville dissuasive, c’est ainsi lutter contre la violence institutionnelle pour se faire une place, habiter en un lieu, malgré tout."

Informations pratiques :

La conférence aura lieu au 18 rue Sainte Croix des Pelletiers / 76000 ROUEN / 02 35 70 40 05 / mail : christophe@echelleinconnue.net

Tout le programme à venir : ICI

Echelle Inconnue sur twitter : @EchelleInconnue

CONFERENCE HORS LES MURS D'ECHELLE INCONNUE : "PROJET MAKHNOVTCHINA" / 21 FEVRIER 2014 / LIBRAIRIE MICHELE FIRK / LA PAROLE ERRANTE / MONTREUIL

Le café-librairie Michel Firk accueille, à partir de 19 h, le collectif d’architecture Échelle Inconnue, invité à présenter son travail. De ce dernier, les organisateurs disent ceci : « Il sera question de territoire, de luttes et de cartographie subversive. Une échappée dans l’univers de l’architecture qui construit pas ou peu, qui réfléchit et qui dérange. Entre art, politique et activisme, Échelle inconnue trouble les frontières et élargit l’horizon des luttes. » Un moment de discussion et d’échanges fera suite à la présentation.

Conférence de Stany Cambot.

Présentation d'Echelle Inconnue et du journal à titre provisoire : Makhnovtchina

Plus d'information sur notre dernier journal : lire la suite

Lieu : Le café librairie Michèle Firk est situé au 9 rue François Debergue à Montreuil

C'est tout près de la station de métro Croix-de-Chavaux sur la ligne 9. Montreuil

Autres infos : Site de la librairie Michèle Firk

Suivez l'information en continu d'Echelle Inconnue : @EchelleInconnue

INTERVENTION + PROJECTION (28') / DOCTORAT SAUVAGE EN ARCHITECTURE / 31 JANVIER 2014 / 18h30 / "L'ambassade du PEROU à Ris-Orangis" Par Sébastien Thiéry, politologue, coordinateur des actions du PEROU

Conférence précédée de la projection du film : "Considérant qu'il est plausible que de tels événements puissent à nouveau survenir", Sébastien Thiéry, 28'.

Le 22 décembre 2012, le PEROU - Pôle d'Exploration des Ressources Urbaines, inaugurait son Ambassade au cœur d'un bidonville de Ris-Orangis (Essonne). Alors s'engageait une action, une prise au sol d'un délaissé urbain suivant le chemin esquissé par les familles vivant là : construire, malgré tout. Parce que contrairement à ce que la Raison d'Etat commande de nos jours, construire vaut certainement mieux que détruire pour répondre aux questions qui se posent ici.

Ainsi avons nous exploré le chemin d'un acte de dissidence, sans pour autant perdre de vue la fonction d'une ambassade : re-présenter la situation pour faire se déplacer les rapports de force constitués autour de celle-ci ; œuvrer ainsi à créer de nouvelles relations entre les acteurs en présence, et frayer le chemin à une autre issue que la destruction.

Le 3 avril, les pelleteuses broyaient le bidonville où vivaient alors 150 personnes, et l'Ambassade avec. Malgré cela, un chemin s'est dessiné, de nouvelles perspectives pour quelques uns, pour trop peu. Malgré cela, le travail s'est poursuivi, autrement. Un an plus tard, nous reviendrons sur ce chemin, les impasses, les perspectives. Parce que transmettre ce qui se joue dans de tels actes est aujourd'hui crucial : l'art de détruire s'est raffiné au fil d'une expérience sans nul doute consignée, analysée, transmise ; l'art de riposter doit faire l'objet d'un tel travail, et se constituer tel un savoir commun.

Autres informations sur le PEROU

AGENDA DU DOCTORAT SAUVAGE EN ARCHITECTURE JANVIER > JUIN 2014

Projection et Conférence

Vendredi 31 Janvier 2014 à 18h30

« L'ambassade du PEROU à Ris-Orangis »

Par Sébastien Thiéry, politologue, coordinateur des actions du Pôle d'Exploration des Ressources Urbaines

Conférence

Jeudi 27 Février 2014 à 18h30

« De la ville dissuasive au bois refuge »

Par Gaspard Lion, doctorant en sociologie à l'EHESS

Conférence

Mercredi 12 Mars 2014 à 18h30

« Agence Nationale de Psychanalyse Urbaine »

Par Laurent Petit, fondateur de l'A.N.P.U

Conférence

Jeudi 10 Avril 2014 à 18h30

« Les cartes et les frontières » (titre provisoire)

Par Philippe Rekacewicz, cartographe au Monde Diplomatique

Conférence

Jeudi 24 Avril 2014 à 18h30

« La ville comme machine à mobilité : Capitalisme, urbanisme et gouvernement des corps »

Par Max Rousseau, docteur en sciences politiques.

Conférence et exposition des cartes des vides de Paris

Jeudi 12 Juin 2014 à 18h30

« Le vide »

Par Henri Inchauspe, doctorant en physique à l'Université Paris Diderot.

Toutes les interventions / projections ou conférences sont programmées à Echelle Inconnue, 18 rue Sainte Croix des Pelletiers, 76000 ROUEN.

Renseignements : 02 35 70 40 05

CONFERENCE HORS LES MURS D'ECHELLE INCONNUE : "PROJET MAKHNOVTCHINA" / LORS DE L'EVENEMENT HETEROTOPIA : Le design face à la grande pauvreté en Europe / COLOGNE - KöLN (ALLEMAGNE) / 14 janvier 2014 à partir de 10h

Heterotopia : Le design face à la grande pauvreté en Europe

du 7 au 19 Janvier 2014 :

Workshops, conférences et exposition dans le bâtiment de Saana à Essen et à la IMM Cologne

Intervention d'Echelle Inconnue (conférence) le mardi 14 janvier 2014 à partir de 10h

informations complémentaires :
www.folkwang-heterotopia.de

Séminaire organisé par Vera et Ruedi Baur

Contexte : D'après un rapport de la croix rouge, 43 millions de citoyens européens ne peuvent aujourd'hui subvenir à leurs besoins alimentaires. Face à ce qui s'avère la plus importante crise humanitaire de l'après-guerre, l'Europe devrait devenir le théâtre d'un formidable mouvement de solidarité. Bien au contraire, ressurgissent les maladies parmi les plus graves qu'ait connu notre continent : nationalismes, racismes, actes de violence pro-téiformes. La régression gagne bien des pouvoirs publics européens qui, loin de se dresser contre ce qui menace les droits les plus fondamentaux, expulsent, chassent, détruisent, terrorisent des familles entières. Ainsi nous placent-ils en tant que citoyens comme co-responsables de politiques aussi absurdes qu'insupportables, mais aussi devant un silence et un aveuglement qui bientôt se généralisent.

Un séminaire accompagné d'un Workshop de 15 jours pose la question de la fonction que peut tenir le design dans un contexte de crise. Il s'agit d'une rencontre européenne durant laquelle designers et responsables d'organisation s'échangent leurs manières de penser et de faire. Des expériences exemplaires comme celles du Perou à Ris Orangis en France ou du laboratoire d'arte civiche en Italie seront présentées. Ainsi seront rassemblés professionnels, étudiants, designers, artistes, travailleurs sociaux, responsables d'ONG. Ils développeront ensemble des projets d'ambition européenne autour des thèmes relatifs aux populations concernées : migrants internationaux, tziganes, familles monoparentales, étudiants précaires, chômeurs, sans-abris, retraités précaires etc. Il s'agira de développer des propositions concrètes afin de contribuer à la rénovation des savoirs et des réponses relatifs à la crise profonde dont il est question.

CONFERENCE POLYPHONIQUE / par le designer libre Christophe André, l'architecte Jérôme Gueneau et les membres du hackerspace Jeanne_d_Hack // JEUDI 28 NOVEMBRE à 18h30 // titre : « Espèce d'espace, du bricoleur, de l'architecte, du hacker »

Leur point commun : le bricolage et l'espace (physique et numérique)

Les membres du Hackerspace JeannedHack présenteront leurs usages du bricolage/bidouillage et la philosophie inhérente à leurs pratiques.

Les hackerspaces ont pour principes : l'ouverture de lieux pour l'échange de connaissances sur l'usage créatif de la technologie, la rencontre en pair à pair, sans médiation, l'autogestion et l'autonomie financière, sans soutien institutionnel. Pour résumé, c'est un espace ouvert à tous les "bidouilleurs" de soft ou de hardware, aux électroniciens comme aux informaticiens. Il se réunit de manière régulière tous les lundis soir à Echelle Inconnue. Un but était aussi de réhabiliter le terme de hacker, le sortir de la confusion entretenue par les médias avec le "pirate". Dans les hackerspaces, on s'intéresse surtout au code, au hardware, aux réseaux (sécurité, anonymat, réseaux pairs à pairs, piratebox, etc.). Ce sont des communautés de pratique, sans nécessairement un unique projet commun, mais réunissant des personnes impliquées dans des projets libres logiciels ou hardware désireux d'échanger leurs connaissances.

Jérôme Gueneau, architecte, mettra en confrontation deux figures différentes, l'architecte et le bricoleur.

Il tentera de répondre à la question suivante : En quoi la pratique du bricolage peut être utile à redéfinir les rôles dans les re-configurations de nos univers bâtis (agraires ou métropolitains) ? En regard quelques exemples de nouvelles attitudes d'architectes et collectifs par rapport à l'exercice de leur métier..

Christophe André, designer libre, propose « Vers un design libre ? »

Comment produire soi-même les objets de son quotidien ? Peut-on autoproduire son énergie, ses modes de déplacement, ses outils ? Comment développer une approche de la technique basée sur l'entraide, l'autonomie, le partage ? Christophe André, "ingénieur militant", nous présentera ses expériences et les travaux de l'association Entropie.

ECHELLE INCONNUE : A ECOUTER, VOIR, LIRE EN CE MOMENT SUR INTERNET OU CHEZ VOTRE LIBRAIRE

- Echelle Inconnue intervient dans ce numéro de la Revue Multitudes #53 - #54 / Automne 2013 /



Liste des librairies où se procurer la revue Multitudes

- Podcast de l’émission "Pas la peine de Crier" de Marie Richeux sur France Culture / Intervention de Stany Cambot pour Echelle Inconnue / La maison (3/5) : Sans maison. Maison fragile. Maison mobile.
PODCAST ICI

- Vidéo de l'intervention de Stany Cambot en Septembre 2013 à l'Université d'été "Espace Public, Espace multiple" organisé par le CIFAS (Centre international de Formation en Arts du Spectacle) à Bruxelles.
VIDEO ICI
+ sur l'événement

- Echelle Inconnue invité en observateur à APREM#3 dans le cadre de la Quinzaine Numérique de la Fédération Wallonie Bruxelles
+ sur l'événement et accès aux vidéos

Echelle Inconnue invité de l'APEROU, Paris

jeudi 3 octobre 19h Apérou aux Caves Dupetit Thouars, 12 rue du même nom, au métro République. Paris

Une soirée pour faire l'état des lieux des actions en cours comme à venir, en compagnie d'invités nous aiguillant de leur regard, de leur expérience. Demain, jeudi 3 octobre à 19h, nous accueillons Echelle Inconnue, collectif protéiforme qui travaille avec nous à Paris, en collaboration avec les Enfants du Canal (voir la définition du projet ici), et avec lequel nous évoquerons ses expériences passées dans le bidonville du Havre détruit il y a quelques semaines, et dans celui de la Soie à Villeurbanne, il y a quelques années déjà. De cette dernière expérience, un film est né, que l'on visionnera ensemble : "Une ville détruite par des hommes en uniforme".

Durant la soirée, Francesco Careri, cofondateur du collectif italien Stalker nous rejoindra. Comme un parrain du PEROU, et de bien d'autres collectifs européens aujourd'hui, Stalker nous a montré la voie des chemins de traverse, des "territoires actuels", des actes souverains et des villes à faire émerger de ceux-ci.

Avec ces camarades là, peut-être évoquerons-nous les temps qui ne peuvent pas ne pas changer, les mots de Manuel Valls, étranger à notre temps,

extrait du site Journal de l'Ambassade du PEROU (+)


propulsé par DotClear