Actualité Échelle Inconnue

AGENDA DU 13 Avril au 16 Mai 2014


dimanche 13 avril 2014 à 16h00

Projection du Film "Ville Détruite par des Hommes en Uniforme"
Rencontre avec le réalisateur Stany Cambot / dans le cadre du Festival à l'Est du Nouveau
lire la suite ici
lieu : au Cinéma Omnia République / Rouen


mercredi 16 avril / toute la journée

Workshop "Makhnovtchina"
intervention de Stany Cambot
lieu : à l'Ecole d'Architecture de la Villette / Paris


Jeudi 17 avril 2014 à 12h00

Table Ronde "L'habitat léger et mobile dans la ville"
intervenants : Echelle Inconnue / Anne Philippe / dans le cadre du Festival à l'Est du Nouveau
Réservé aux étudiants de l'ENSAN
lire la suite ici
lieu : Ecole National d'Architecture de Normandie / Amphi 1 / Darnétal


vendredi 18 avril 2014 à 18h00

Conférence "La place de la culture à l'ère du numérique"
Conférence organisée par des étudiants "Métiers de la Culture" de l'Université de Rouen
lire la suite ici
lieu : Echelle Inconnue / Rouen


jeudi 24 avril à 18h30

Conférence de Max Rousseau
Dans le cadre du Doctorat Sauvage en Architecture
lire la suite ici
lieu : à Echelle Inconnue / Rouen


samedi 03 mai 2014 de 14h00 à 17h00

Randonnée urbaine #03 : Relire la ville comme un train fantôme
lire la suite ici
lieu : départ : dans les locaux d'Echelle inconnue, 18 rue sainte croix des pelletiers à Rouen


vendredi 16 mai à 18h30

Représentations de Rouen
dans le cadre de l'Univers Cité organisé par la Page Blanche
lire la suite ici
lieu : à la Page Blanche, 2bis rue des Chanoines / Rouen



Echelle Inconnue recherche un(e) stagiaire assistant(e) de production
lire la suite ici


Tout l'agenda du doctorat sauvage en architecture en cliquant ici

Le film Rosa Luxe et la Manouches est en cours de tournage, plus d'infos ici

Pour recevoir les informations en flux ou interagir avec nous sur Twitter : @EchelleInconnue

ATELIER DE CARTOGRAPHIE ET RANDONNEES URBAINES / Relire la ville comme un train fantôme / ROUEN / 03 MAI - 07 JUIN

Echelle Inconnue organise des randonnées urbaines en petits groupes sur le thème de l'angoisse :



Une ville hantée, un parcours de l'angoisse... Venez confier vos craintes et dépasser cette vision d'une rue, d'une place, d'un parc... Pourquoi avons-nous peur ici et pas là ? Comment la ville influence notre état d'esprit ? Serait-elle toujours ville sans ces espaces ?

QUE VA-T-IL SE PASSER?

Lire la suite

SOIREE DE LANCEMENT DE LA REVUE MULTITUDES / 13 MARS 2014 / 18h30 / LIBRAIRIE POLIS / ROUEN



Soirée de lancement de la revue Multitudes #53 #54

En présence des membres d'Echelle Inconnue et d'Arnaud Lemarchand ainsi que des rédacteurs de la revue.

A. Lemarchand présentera la revue et Stany Cambot, la rubrique Icônes du #53.

Informations pratiques :

Lieu : Librairie Polis / rue Percière / Rouen
Date : le jeudi 13 mars 2014 à 18h30

Plus d'infos sur la publication, rendez-vous sur le site du Cairn

Plus d'infos sur la rubrique Icône du #53 de la revue de Multitudes : lien

Présentation de la revue Multitudes :

Lire la suite

CONFERENCE HORS LES MURS D'ECHELLE INCONNUE : "PROJET MAKHNOVTCHINA" / LORS DE L'EVENEMENT HETEROTOPIA : Le design face à la grande pauvreté en Europe / COLOGNE - KöLN (ALLEMAGNE) / 14 janvier 2014 à partir de 10h

Heterotopia : Le design face à la grande pauvreté en Europe

du 7 au 19 Janvier 2014 :

Workshops, conférences et exposition dans le bâtiment de Saana à Essen et à la IMM Cologne

Intervention d'Echelle Inconnue (conférence) le mardi 14 janvier 2014 à partir de 10h

informations complémentaires :
www.folkwang-heterotopia.de

Séminaire organisé par Vera et Ruedi Baur

Contexte : D'après un rapport de la croix rouge, 43 millions de citoyens européens ne peuvent aujourd'hui subvenir à leurs besoins alimentaires. Face à ce qui s'avère la plus importante crise humanitaire de l'après-guerre, l'Europe devrait devenir le théâtre d'un formidable mouvement de solidarité. Bien au contraire, ressurgissent les maladies parmi les plus graves qu'ait connu notre continent : nationalismes, racismes, actes de violence pro-téiformes. La régression gagne bien des pouvoirs publics européens qui, loin de se dresser contre ce qui menace les droits les plus fondamentaux, expulsent, chassent, détruisent, terrorisent des familles entières. Ainsi nous placent-ils en tant que citoyens comme co-responsables de politiques aussi absurdes qu'insupportables, mais aussi devant un silence et un aveuglement qui bientôt se généralisent.

Un séminaire accompagné d'un Workshop de 15 jours pose la question de la fonction que peut tenir le design dans un contexte de crise. Il s'agit d'une rencontre européenne durant laquelle designers et responsables d'organisation s'échangent leurs manières de penser et de faire. Des expériences exemplaires comme celles du Perou à Ris Orangis en France ou du laboratoire d'arte civiche en Italie seront présentées. Ainsi seront rassemblés professionnels, étudiants, designers, artistes, travailleurs sociaux, responsables d'ONG. Ils développeront ensemble des projets d'ambition européenne autour des thèmes relatifs aux populations concernées : migrants internationaux, tziganes, familles monoparentales, étudiants précaires, chômeurs, sans-abris, retraités précaires etc. Il s'agira de développer des propositions concrètes afin de contribuer à la rénovation des savoirs et des réponses relatifs à la crise profonde dont il est question.

APREM#3

A la Fabrique de Théâtre Service des Arts de la Scène de la Province de Hainaut

dans le cadre de la Quinzaine Numérique de la Fédération Wallonie Bruxelles

Résistances numériques

Crises, révolutions et réseaux / artivisme et hacktivisme

3, 4 et 5 octobre 2013 de 15h à 22h45 sur place et en live sur le Net (+)

APREM pour (Ateliers, Partages, Rencontres des Écritures en Mutation) sont des cycles d’événements de trois jours autour des arts numériques, des mutations de la scène et des enjeux du monde contemporain.




Visant à l'échange de pratiques entre artistes numériques et du théâtre, théoriciens, scientifiques et acteurs sociaux, chacun y est, délibérément, à la fois praticien, contributeur et spectateur. La démarche consiste à mélanger pratiques, recherches, présentations dans une perspective d'expérimentation collective directement soumise à l'épreuve du public.

voir le déroulé des journées (ici)




L'avènement de l'ordinateur et plus encore sa banalisation transforment les modes de vie, en particulier les modes d'exercice du pouvoir, la communication, l'éducation et l'apprentissage. Les pratiques artistiques évoluent en parallèle, basées sur plusieurs champs de nouvelles écritures. Dans le champ des arts de la scène, les rôles des auteurs, metteurs en scène et acteurs sont rebattus comme un jeu de cartes pour donner des objets scéniques non-identifiables. Le numérique révolutionne les possibilités d'installations et d’œuvres plastiques ; on en oublierait presque la manière dont il a ouvert le champ des possibles en musique, de la création à la diffusion, le second nourrissant le premier. D'une manière générale, il fait exploser les frontières traditionnelles entre disciplines. Parfois gadget ou artifice, les possibilités qu'il offre en matière artistique ne sont que le pendant de la manière dont il révolutionne tous les champs de la vie ordinaire, à commencer par celui des médias, de leur diffusion et de l'essaimage de ses acteurs, via les différents types de réseaux sociaux. La programmation informatique elle-même est une écriture numérique, avec ses règles, ses codes et ses détournements.

Les acteurs les plus visibles de cette irruption forment un continuum dans lequel pouvoirs publics et intérêts privés sont difficiles à distinguer. Apple, Google, Microsoft, Facebook, Amesys, services de renseignement (CIA ou NSA aux États-Unis, DCRI en France, Sûreté de l'état en Belgique), monde financier, industrie,... Des « fadettes » de journalistes du journal « Le Monde » à un « étrange événement » vécu par David Dufresne et raconté à la page 413 de son ouvrage « Tarnac, Magasin Général », l'écriture numérique ouvre la possibilité à des lectures détournées.

La technologie et le medium utilisés, son degré d'ouverture et de documentation (propriétaire versus ouvert), la compréhension qu'a « l'écriveur » des lectures multiples et éventuellement non désirées de son travail sont tout sauf neutres et, partant, sujet de travail artistique.

Associé à tort au « pirate informatique », le hacker prend un parti radical quant à cette question à tiroirs, selon ce qu'il définit comme une « éthique du hacker » et qui tient du manifeste politique : -> l'accès aux ordinateurs et à tout ce qui peut apporter la connaissance doit être total et sans restriction ; l'accès à l'information doit être libre ; il convient de défier le pouvoir et également de défendre la décentralisation ; les hackers doivent être jugés sur leurs résultats et non sur des critères fallacieux comme leurs diplômes, leur âge, leur race ou leur classe ; on peut créer de la beauté et de l'art avec un ordinateur ; les ordinateurs peuvent changer votre vie, en mieux.

Sous l'exigence de compréhension par le hacker de la technologie qu'il utilise et des conséquences de cette utilisation pointe une conscience et une exigence de conscience. Cette manie de commencer par démonter les réveils, puis de les remonter pour ensuite en créer un objet détourné font partie du patrimoine génétique de l'humain augmenté qu'est le hacker.




Intervenants

Amaëlle Guitton (F)




André Loconte (B)




Bernard Fostier (B)




Cécile Portier (F)




Jean-Marc Manach (F)




Julien Goetz (F)




David Dufresne (Ca)




Léa Rogliano (B)




Christophe Cotteret (B)




Agrupacion Senor Serrano (E)




Julian Oliver (D)




Eric Pringels (F)




Paul-Emile Geoffroy (F)




Olivier Meunier (B) et Julien Deswaef (B)




Sonia Paço-Rocchia (Ca)




Véronique Binst (B)




Julien Ribeiro (F)




Isabelle Bats (B)



Organisateurs / intervenants

Jean-Claude Dargeant (B) et Valérie Cordy (B)




Atelier de crypographie - Sid Yorx (B) / Nestor Baillard (B)




Observateurs :

Une classe d'étudiants de Saint-Luc à Tournai

L'école de régie de la Fabrique de Théâtre, Stany Cambot (F), Jacques Lopez (F)...

CONFERENCE + ATELIER CARTOGRAPHIQUE / BRUXELLES / intervention au CIFAS / VENDREDI 05 SEPTEMBRE 2013 (toute la journée)

Stany Cambot intervient au CIFAS dans le cadre de l'université d'été intitulée "Espace public, espace multiple".

Lire la suite

Depuis quelques temps déjà nous trouons Paris !

Echelle Inconnue s'associe au PEROU et aux Enfants du Canal dans le cadre d'un projet de création d'un centre d'hébergement nomade pour personnes sans domicile dans Paris intra muros.

Lire la suite

Échelle Inconnue organise "La route des Rroms" / vendredi 14 juin 2013 / 19h / architecture mobile / expo / projections / fête / journaux...

Une arche n'arrivera jamais à l'Armada. Celle de ceux qui traversent l'Europe à la recherche de la dignité d'un lieu. Jusqu'au 14 juin, Echelle Inconnue fait une halte au « Havre » d'un bidonville pour construire cette arche avant l'expulsion.

Lire la suite

ART & CARTOGRAPHIE BESANCON 2012

Article "Quelles promesses porte encore la cartographie pré-cassinienne?" Stany Cambot pour Echelle Inconnue dans le n°213 de la revue du Comité Français de Cartographie "Cartes & Géomatique"

Lire la suite

EXPOSITION & DISPOSITIF NUMERIQUE URBAIN / à ECHELLE INCONNUE ET DANS LA VILLE DE ROUEN / Vernissage-finissage le 08 décembre 2012 / à partir de 18h30

Titre : « Écouter chuchoter les blasons de la ville »

Samedi 08 novembre 2012 / Vernissage-Finissage dans le cadre des 12 vernissages du quartier des Bons-Enfants / Echelle Inconnue / à partir de 18h30

Exposition du 25 octobre au 16 décembre 2012

A l’automne 2012, des parcours dans la ville de Rouen sont créés avec la mise à disposition au public de dispositifs numériques urbains rentrant en résonnance avec les matériaux de la ville (« Mobio » : stéthoscope urbain décodant des sons géolocalisés dans des zones de la ville via le GPS) sous-titrant les blasons de la ville de Rouen par la réponse des sans-abris à la question : « Quel mouton vous chasse et vous dévore ? » faisant suite à des ateliers sur le texte de Thomas More (Utopia) dans les foyers rouennais.

Informations complémentaires :

Echelle Inconnue est ouverte au public du jeudi au samedi de 14h à 18h Possibilité de réserver les dispositifs dans les cas suivants : - groupe de 8 à 16 personnes - les dimanches 21 et 28 octobre / 04, 11, 18 et 25 novembre 2012 Exposition et prêt / gratuit / Une pièce d’identité sera demandée pour le prêt

Plus de documentation pour réaliser soi-même un mobio. (Technologie libre) : http://www.echelleinconnue.net/outils/mobio/

Plus d’informations sur l’histoire de ce projet : http://www.echelleinconnue.net/cite/

Twitter : @EchelleInconnue

Rêver Rouen est un programme organisé par la Ville de Rouen. Le projet Ecouter Chuchoter les Blasons de la Ville est financé par la ville de Rouen. Echelle Inconnue est financée au titre de sa programmation par la ville de Rouen et la Région Haute-Normandie.

Lire la suite

WORKSHOPS / CONFERENCES / NUMERIQUE / DU 23 AU 28 JUILLET 2012 / Echelle Inconnue au Summerlab festival organisé par PiNG / NANTES

Qu’y-a-t-il de commun entre un bidouilleur numérique qui développe ses projets dans un lab, le membre d’une AMAP qui s’interroge sur ce qu’il mange et s’engage auprès d’un producteur, des citoyens qui partagent en direct expérience et connaissance en ligne ? C’est peut-être un besoin de réinterroger leur rapport aux choses, de se placer davantage comme citoyens que consommateurs, un désir de comprendre le monde qui les entoure et de se l’approprier, d’en interroger les enjeux, de « hacker » la société, la transformer…

A travers ce premier summer lab intitulé « court-circuit/circuit court », PiNG propose d’ouvrir pendant 6 jours un laboratoire-atelier croisant les communautés du hacking, de la culture libre et du DIY avec celles de la production collective, locale et participative autour d’ateliers, d’expérimentations, d’échanges et de performances.

Cet événement est l’étape française du summer of labs 2012, série de rencontres organisées par des labs de l’arc atlantique (Nantes > Bilbao > Gijón > Guimarães > Séville > Casablanca) autour de problématiques communes. A l’image de la culture libre, cette rencontre se veut ouverte, transversale, avec un contenu co-produit par les participants à partir de nœuds thématiques découlant du thème principal « court-circuit/circuit court ».

Cette initiative s’inscrit dans la continuité du réseau LABtoLAB impulsé par PiNG depuis 2 ans.

> Lundi 23 juillet – à partir de 19h Soirée d’ouverture du summerlab au jardin C à la fabrique

Présentation du summer lab par PiNG. Expérience auditive nomade autour du dispositif mobio/écouter chuchoter les murs par ÉCHELLE INCONNUE (travaux et expériences artistiques autour de la ville et du territoire) et EgoTwister (musique électro décalée et bricolée) & apéro dînatoire.

> Mardi 24 juillet – à partir de 20h30 Scène ouverte pour les participants du summerlab au Lieu Unique

Présentation de projets, lecture, performance, conférence, démo etc par les participants du summerlab. L’occasion de croiser de nouveaux univers reliés de près ou de loin au thème « court-circuit/ circuit court ». Au programme de la soirée (sous réserve) : - Retour sur la résidence vélomobile (semaine du 16 au 20 juillet) par Cédric Doutriaux et Thibaud Saloignon - Conférence « Un nouveau calque plane sur la ville : numérique » par Stany Cambot / Échelle Inconnue - Performance Replicata par Vincent Pouplard, Guillaume Brunet et Carole Thibaud

> Mercredi 25 juillet - à partir de 20h30 Scène ouverte pour les participants du summerlab au Lieu Unique

Présentation de projets, lecture, performance, conférence, démo etc par les participants du summerlab. L’occasion de croiser de nouveaux univers reliés de près ou de loin au thème « court-circuit/ circuit court ». Au programme de la soirée (en cours de construction) : - Présentation du projet 3D fiction par Catherine Lenoble et Julien Maudet - Conférence autour du design libre par Christophe André - Performance image&son 8 bit IBNIZ par Pierre Commenge

Plus d’information : http://www.courtcircuitcourt.net/

RESIDENCE du 02 au 22 JUILLET 2012 / VERNISSAGE 28 JUILLET - 18h30 / EXPO : AOUT 2012 / DIEPPE / 1ère étape du projet Makhnovtchina

« Hey gobier! »

Invité dans le cadre du festival Diep, qui propose une exploration de l’histoire et du patrimoine dieppois, Echelle Inconnue est accueillie en résidence pour travailler à une cartographie de la mobilité. Comme l'existence d'autres modes d'habiter (habitat léger, mobile, précaire) semble difficile à admettre dans le présent, nous entreprenons de créer une « carte » à l’image des cartes inventées par l’Ecole de cartographie de Dieppe, retraçant l'histoire locale de ces modes d'habiter. Nous tentons une « traversée », de l'installation des déplacés des aménagements du XIXème siècle dans les gobes (grottes calcaires) de Dieppe aux habitats contemporains des falaises en passant par les habitats provisoires des candidats au départ pour l'Angleterre, les campings où l'on vit à l'année, les terrains familiaux autogérés, la cité de transit d'après guerre, mais aussi les mobilités touristiques etc.- 

C'est une carte de la mobilité établie à partir des rencontres, entretiens, dessins, vidéos réalisés avec les habitants. C'est une tentative de raconter leur histoire, une certaine culture de l'espace, du bâti, de l'habiter. Au-delà, il s'agit d'écrire l'Histoire manquante dans une ville où elle s'enracine de manière exemplaire depuis plus d'un siècle. 
 Une nouvelle manière d'habiter léger ou mobile voit le jour, proche de celle des Voyageurs, sans cependant profiter de leurs expériences. C'est ce moment historique particulier qui peut, peut-être, permettre de nouvelles hybridations, connexions et réinventions de la maison, de la ville. Non pas celle « fondée », patrimonialisée, mais une autre légère, là, un temps, ne laissant aucune empreinte. C’est cette ville, parallèle, invisible mais pourtant là dont nous désirons interroger les représentations. Vous pouvez nous y aider par vos documents et témoignages en nous contactant au 06 28 91 68 68 (Christophe) ou par mail : christophe@echelleinconnue.net

Lire la suite

CYCLE DE CONFERENCES INTERNATIONAL / ECOLE D'ARCHITECTURE PARIS LA VILLETTE / INTERVENTION DE STANY CAMBOT : "CADASTRE IMAGINAIRE" / LUNDI 18 JUIN 2012 / 14h00 /

Dans le cadre de : ERASMUS MUNDUS MASTER COURSE IN CITY REGENERATION DESIGN LAB 2, CITY AND NEIGHBOURHOODS

Stany Cambot interviendra sur le thème : « Cadastre imaginaire »

Autres invités :

Lundi 4 juin : Martine Bouchier

Lundi 11 juin : Augustin Rosenstiehl

Lundi 18 juin : Stany Cambot

Lundi 2 juillet : Daniel Buren

COLLOQUE INTERNATIONAL DU HAVRE "LA COMMUNICATION ELECTRONIQUE DANS LA SOCIETE DE L'INFORMATION, Quels usages? Quelles pratiques ?" / DU 05 AU 07 JUIN 2012 / TOUTE LA JOURNEE

Véronique Madelon, docteur en Sciences du Langage (Université de Bourgogne) réalisera une conférence intitulée « le code-barres 2D : du marketing au détournement artistico-politique ». Son exposé se basera essentiellement sur une analyse sémiotique des réalisations de deux collectifs d'artistes ayant recours aux Qr-codes : RaspouTeam (Paris) et Échelle inconnue (Rouen).

Une publication des actes du colloque international du Havre (5-7 juin 2012) "La communication électronique dans la "société de l'information". Quels usages ? Quelles pratiques ?" sera publié aux éditions KLOG (22 av. Gallieni, 76130 Mont St Aignan)

Programme : http://www.colloquelehavre2012.org/wp-content/uploads/2012/05/Programme_VF.pdf

Semaine "Smala Alger" du 24 mars au 31 mars 2012 // EXPO / CONFERENCES / PROJECTION / WORKSHOP

Suite à deux mois de résidence de recherche et de création menés à Alger en Novembre et Décembre 2011, Echelle Inconnue vous invite à la présentation des résultats de cette expérience ainsi qu'à une rencontre avec le groupe Echelle Inconnue/Alger.

Lire la suite


propulsé par DotClear