Actualité Échelle Inconnue

AGENDA DU 24 Mai au 29 Juin 2014

ECHELLE INCONNUE RECHERCHE UN ETUDIANT EN ARCHITECTURE OU Diplomé lire la suite ici


samedi 24 mai de 15h à 19h

Table ronde : Marges, zones de transit, habitations précaires ?
Dans le cadre du programme de recherche, "La Fin des cartes ? Territoires rêvés, territoires normalisés"
lire la suite ici
lieu : en partenariat avec l’Espace Khiasma (Les lilas) / Paris


jeudi 05 juin à partir de 18h30

Conférence / vernissage de l'exposition autour du vide / Appel à consultation du PEROU / Apéro dinatoire (expérience culinaire : "le vide dans la nourriture")
dans le cadre du Doctorat Sauvage en Architecture et du projet "Paris de l'hospitalité" initié par le PEROU et Les enfants du Canal
lire la suite ici
lieu : à Echelle Inconnue, 18 rue Sainte Croix des Pelletiers / Rouen


samedi 07 juin de 14h00 à 17h00

Randonnée urbaine #03 : Relire la ville comme un train fantôme
Réservation conseillée au 02 35 70 40 05
lire la suite ici
lieu : départ : dans les locaux d'Echelle inconnue, 18 rue sainte croix des pelletiers à Rouen


jeudi 12 juin à 18h30

Conférence de Elsa Dejan
Première présentation de son diplôme d'architecture devant le "jury" et public d'Echelle Inconnue
Dans le cadre du Doctorat Sauvage en Architecture
lieu : à Echelle Inconnue / Rouen


mardi 24 juin à 19h00

Exposition "Ménilles comme un train fantôme"
Présentation des travaux des élèves de l'école de Ménilles (27), maquettes et créations numériques, sonores et lumineuses.
Dans le cadre du projet "Relire la ville comme un train fantôme"
En partenariat avec le CAUE 27, la DRAC Haute-Normandie et le Ministère de l'Education Nationale
lieu : à la salle du Moulin de Ménilles, 19 rue Honfroy / Ménilles (27)


Du jeudi 26 au dimanche 29 juin

Diffusion du film "Ville Détruite par des Hommes en Uniforme"
Dans le cadre du Victoria Film Festival
lieu : Roumanie



Tout l'agenda du doctorat sauvage en architecture en cliquant ici

Le film Rosa Luxe et la Manouches est en cours de tournage, plus d'infos ici

Pour recevoir les informations en flux ou interagir avec nous sur Twitter : @EchelleInconnue

CONFERENCE / 18 AVRIL 2014 / 18h00 / "LA PLACE DE LA CULTURE à L'ERE DU NUMERIQUE"

Depuis maintenant une dizaine d’années, les acteurs des industries culturelles constatant l'enjeu du marché numérique, se sont mis à proposer des œuvres payantes ou par abonnements. Ces offres, moins chères que dans le commerce ont du mal à concurrencer l’offre illégale présente sur internet. Internet provoque donc un manque à gagner pour de nombreux artistes. Paradoxalement, certains artistes utilisent internet pour se faire connaître et en tirent profit.

On pourra s’interroger sur les changements apparus dans les relations entre professionnels et artistes ou artistes et public ainsi que sur le bouleversement de la hiérarchie dans la diffusion des œuvres culturelles. Les questions du téléchargement ou de la création via le numérique pourront ouvrir le débat.

Pour tenter d'aborder tous les tenants et aboutissants du débat qui anime les professionnels et législateurs concernant la place des produits culturels sur internet, plus généralement celle de la culture dans le monde du numérique, nous voudrions organiser une conférence réunissant des acteurs de points de vue différents afin d'évoquer ce large sujet.

Seront présents :

- Élizabeth Ladrat, Conseillère pour l'éducation artistique et l'action culturelle à la DRAC Haute-Normandie

- Sam Beaver , musicien

D'autres intervenants vous seront dévoilés dans la semaine.

Informations pratiques :

Date et horaire : Vendredi 18 Avril à 18h00

Lieu : Echelle Inconnue - 18 rue Sainte Croix des Pelletiers - 76000 ROUEN

Téléphone : 02 35 70 40 05

Cette conférence est organisée par les étudiants du département Métiers de la Culture de l'Université de Rouen.

HACKERSPACE JEANNEDHACK / HACK PARTY : CTF / WEEK END DU 11 - 12 - 13 AVRIL 2014 / + RENCONTRES HEBDOMADAIRES TOUS LES LUNDIS / ROUEN



Ce laboratoire/atelier permet de se rencontrer pour échanger autour des pratiques numériques, de lancer des projets, de s’initier à la culture du libre, de bidouiller des machines, de se former à la programmation (Python), de comprendre le monde qui nous entoure et de se l’approprier…

Les membres du hackerspace Jeannedhack se rencontrent tous les lundis de 18h30 à 23h.

Photo : exemple d'un projet en cours : "Le robot explorateur V2".

Événement spécial : Hack Party : CTF (international) : à la recherche du drapeau perdu dans les affres du réseau

informations pratiques : Week-end du 11 (Workshop à 19h00 / CTF à partir de 23h00), 12 et 13 avril 2014 dans les locaux d'Echelle Inconnue - 18 rue Sainte Croix des Pelletiers / Rouen

3 CONFERENCES HORS LES MURS D'ECHELLE INCONNUE : "PROJET MAKHNOVTCHINA" / JOURNEE D'ETUDE "RESEAU NOMADES, HYBRIDATION DES PRATIQUES DE CIRCULATION" / UNIVERSITE DU HAVRE

Journée d'étude "Réseaux nomades, hybridation des pratiques de circulation".

08 NOVEMBRE 2013

Les nouvelles mobilités ne sont pas indépendantes des mutations du travail et des nouvelles gouvernances territoriales. Dans ce contexte, si les usages « nomades » des nouvelles technologies, par les cadres, sont l’objet de toute une série de messages médiatiques, qu’en est-il de l’usage par les nomades, itinérants, voyageurs, de ces nouvelles technologies ? Les formes d’habitat mobiles, légers, provisoires sont liés à des formes d’innovation sociale technique économique depuis la fin du XIXème siècle. La mise au point des roulottes automobiles, des péniches, des caravanes a impliqué toute une série de changement organisationnels d’ensemble. Les habitants de ces logements ne sont, sous cet angle, certainement pas des marginaux, mais des « minoritaires » dont l’insertion économique est passée par des dispositifs nouveaux. Les premiers travaux sur les Néo-Traveller’s mettent l’accent sur la déconnexion, plus ou moins volontaire. D’une certaine façon, c’est la mobilisation pour la défense de ces habitants qui a révélé un usage du numérique par les habitants de logements mobiles. Les dimensions culturelles du phénomène traveller’s, son insertion dans les circuits de festivals de musique « techno », permettent de penser qu’une appropriation du numérique par ces acteurs est possible, au-delà des enjeux économiques et domestiques. Le numérique n’est qu’un aspect de l’hybridation des réseaux des itinérants sur lesquels nous nous interrogerons.

informations pratiques :
la journée se déroulera de 08h30 à 18h00.
à partir de 16h : 3 conférences d'Echelle Inconnue par Julie Bernard, Stany Cambot et Christophe Hubert.
Lieu : Université du Havre (ville basse) / Pôle Recherche des Sciences Humaines

Tout le programme : ICI

Tout le fil d'actualité sur Twitter : @EchelleInconnue

ECHELLE INCONNUE : A ECOUTER, VOIR, LIRE EN CE MOMENT SUR INTERNET OU CHEZ VOTRE LIBRAIRE

- Echelle Inconnue intervient dans ce numéro de la Revue Multitudes #53 - #54 / Automne 2013 /



Liste des librairies où se procurer la revue Multitudes

- Podcast de l’émission "Pas la peine de Crier" de Marie Richeux sur France Culture / Intervention de Stany Cambot pour Echelle Inconnue / La maison (3/5) : Sans maison. Maison fragile. Maison mobile.
PODCAST ICI

- Vidéo de l'intervention de Stany Cambot en Septembre 2013 à l'Université d'été "Espace Public, Espace multiple" organisé par le CIFAS (Centre international de Formation en Arts du Spectacle) à Bruxelles.
VIDEO ICI
+ sur l'événement

- Echelle Inconnue invité en observateur à APREM#3 dans le cadre de la Quinzaine Numérique de la Fédération Wallonie Bruxelles
+ sur l'événement et accès aux vidéos

CONFERENCE / DOMENICO DI SIENA // JEUDI 06 JUIN à 19h30 // titre : Sentient City : de la smart city à la ville de la connaissance

Une Sentient City est un modèle de ville intelligente qui améliore la communication et les échanges entre les citoyens pour favoriser des processus d'auto-organisation. Les citoyens, en connexion constante entre eux, ne sont pas seulement des usagers, mais des individus capables de générer des processus d'intelligence collective, les mêmes qui génèrent une identité locale commune.

Une Ville de la Connaissance est une ville où chaque habitant est porteur et producteur de tous types de connaissances. Un écosystème où chaque habitant peut s’entendre comme un acteur vif de la ville.

Lire la suite

DOCTORAT SAUVAGE EN ARCHITECTURE

CONFERENCE / ARNAUD LEMARCHAND / 01 AVRIL 2013 / 18h30 / à ECHELLE INCONNUE / ROUEN

titre : L'EMERGENCE DU MONDE NUMERIQUE PAR LA FOIRE

La foire a été un des incubateurs des jeux automatiques et du cinéma qui ont amené la musique électronique, les jeux vidéos, et a participer à l'émergence du monde numérique. Atari utilisera le réseau des foires pour diffuser le premier jeu vidéo : pong, dés les années 70. Les liens historiques entre l'économie itinérante et ces innovations sont à reconsidérer. Mais d'autres rapprochements sont possibles dans la période contemporaine : dès 1998, Eric Raymond a utilisé le concept de "bazar" pour décrire le développement du logiciel libre, or à cette époque les rares chercheurs qui étudient le retour des formes d'économie nomade, notamment Péraldi et Tarrius, utilisent aussi ce concept d'économie de bazar qui est, dans leurs analyses, une forme de foire continue, journalière, dans les interstices des firmes et des Etats. L'exposé portera sur l'histoire de ces formes et sur les éclairages qu'ils peuvent apporter aux évolutions en cours.

Tout de suite en streaming !

La présentation de l'ouvrage "Creacion y Discurso Hipermedia" coordonné par Veronica Perales Blanco, publié par l'Université de Murcia auquel Echelle Inconnue a participé, sera accessible en streaming, aujourd'hui 7 mars à 19h ici : (+)

EXPOSITION & DISPOSITIF NUMERIQUE URBAIN / à ECHELLE INCONNUE ET DANS LA VILLE DE ROUEN / Vernissage-finissage le 08 décembre 2012 / à partir de 18h30

Titre : « Écouter chuchoter les blasons de la ville »

Samedi 08 novembre 2012 / Vernissage-Finissage dans le cadre des 12 vernissages du quartier des Bons-Enfants / Echelle Inconnue / à partir de 18h30

Exposition du 25 octobre au 16 décembre 2012

A l’automne 2012, des parcours dans la ville de Rouen sont créés avec la mise à disposition au public de dispositifs numériques urbains rentrant en résonnance avec les matériaux de la ville (« Mobio » : stéthoscope urbain décodant des sons géolocalisés dans des zones de la ville via le GPS) sous-titrant les blasons de la ville de Rouen par la réponse des sans-abris à la question : « Quel mouton vous chasse et vous dévore ? » faisant suite à des ateliers sur le texte de Thomas More (Utopia) dans les foyers rouennais.

Informations complémentaires :

Echelle Inconnue est ouverte au public du jeudi au samedi de 14h à 18h Possibilité de réserver les dispositifs dans les cas suivants : - groupe de 8 à 16 personnes - les dimanches 21 et 28 octobre / 04, 11, 18 et 25 novembre 2012 Exposition et prêt / gratuit / Une pièce d’identité sera demandée pour le prêt

Plus de documentation pour réaliser soi-même un mobio. (Technologie libre) : http://www.echelleinconnue.net/outils/mobio/

Plus d’informations sur l’histoire de ce projet : http://www.echelleinconnue.net/cite/

Twitter : @EchelleInconnue

Rêver Rouen est un programme organisé par la Ville de Rouen. Le projet Ecouter Chuchoter les Blasons de la Ville est financé par la ville de Rouen. Echelle Inconnue est financée au titre de sa programmation par la ville de Rouen et la Région Haute-Normandie.

Lire la suite

HACKERSPACE, RENCONTRE #04 / ROUEN / LUNDI 22 OCTOBRE 2012 / 18h30 / 18 RUE SAINTE CROIX DES PELLETIERS

Le HackerSpace Jeanne D'Hack vous invite pour la 4ème rencontre à Echelle Inconnue.

Au programme :
Installation d'un serveur, formation à Python et bidouillages numériques...

Cette rencontre s'adresse à tous. Personnes initiés ou non-initiées aux pratiques du numérique.

HACKERSPACE prochaine réunion lundi 15 octobre à 18h30

Lundi 8 octobre se tenait la deuxième réunion du Hackerspace. La tribu, assise en presque cercle sur les fragments des bras de la Seine, y faisait le tour des compétences et désirs de chacun et tentait de se trouver un nom. "Hack le vieux" (puisque nous sommes à deux pas de la place du Vieux Marché) et "Janedack" furent évoqués. La préférence d'Echelle Inconnue va naturellement au deuxième tant il est vrai que les femmes sont sous représentées dans ce type de rencontre et qu'il est tout à fait indécent de laisser la figure de Jeanne D'Arc aux réactionnaires. Enfin nous verrons...

Un petit objet a aussi été laissé en pension jusqu'au prochain rendez-vous : une Pirate Box!



Ouverte à tous les "bidouilleurs" de soft ou de hardware, aux électroniciens comme aux informaticiens, la prochaine rencontre aura lieu à Echelle Inconnue 18 rue Ste Croix des Pelletiers à Rouen lundi prochain à 18h30.

Parce qu'il en va de la technologie comme de la politique : "si on ne s'occupe pas d'elle, c'est elle qui s'occupe de nous".

Pour tous ceux à qui le terme de Hackerspace pose des questions, une petite dissection sémantique est lisible ici

PROCHAINS RDV A ROUEN :

COLLOQUE à la Chambre de commerce et d'Industrie de Rouen

Jeudi 25 et Vendredi 26 octobre 2012

Colloque Art et Espace public, le choix d'une ville Organisé par la ville de Rouen Intervention de Stany Cambot dans l'atelier 3 : L'art, l'individu, le collectif.


CONFERENCES au 18 rue Sainte Croix des Pelletiers / ROUEN :

Jeudi 15 novembre 2012

L'impérialisme en bas de chez nous, Foire aux outils pour l'enquête populaire Par Mathieu RIGOUSTE Militant et chercheur en sciences sociales. Il est l'auteur, entre autre de "l'Ennemi Intérieur". La généalogie coloniale et militaire de l'ordre sécuritaire dans la France contemporaine.

Jeudi 6 décembre 2012

L'Utopie comme arme de poing ou la fable explosant dans le réel Par Stany CAMBOT Architecte, auteur, réalisateur et Co-fondateur d'Echelle Inconnue

Jeudi 31 janvier 2013

Le point de vue du chercheur face au bidonville (titre provisoire) Par Odette LOUISET Professeur des universités en géographie à l'Université de Rouen.


EXPOSITION :

Du 19/10/2012 au 08/12/2012

Vernissage nocturne : jeudi 25 octobre à partir de 18h30

Ecouter chuchoter les blasons de la ville. Intervention numérique dans l'espace public par Echelle Inconnue. Variation sans abri sur un texte de Thomas More. Dans le cadre de la programmation "Rêver Rouen".


PROCHAIN RDV HORS LES MURS :

Vendredi 27 octobre 2012 Séminaire d’ouverture du festival Malaupixel (PARIS) / 14h00 / à la Gaité Lyrique : Rencontre avec artistes et universitaires autour de la vidéosurveillance, des réseaux internet et des télécommunications.

Intervention de Stany Cambot / conférence : Un nouveau calque plane sur la ville : numérique

INTERNET

Echelle Inconnue est sur twitter : @EchelleInconnue

Du nouveau sur les sites :

www.makhnovtchina.org

www.journal-smala.org

PIRATEBOX ?

Lundi 8 octobre 2012 et suite à la deuxième réunion du Hackerspace une pirate box a été déposée à l'atelier. Elle permet, dans un rayon d'une trentaine de mètre, de déposer ou de télécharger des fichiers en wifi depuis un portable (ordinateur ou téléphone).



Vous trouverez un descriptif explicatif ici Et, pour aller plus loin, un historique de la création des pirates box sans oublier un wiki par là

medialab, hackerspace ou fablab ?

Soumis aux vagues des modes sémantiques et de leur cours sur le marché de la communication institutionnelle, les lieux de pratique et de réflexion sur le numérique se voient accolés régulièrement d'étiquettes anglophones aux consonnances "de pointe". Essayons d'en prendre trois : medialab, hackerspace, fablab et voir ce qu'ils ont dans le ventre :

Medialab : à l'origine un laboratoire prestigieux du MIT fondé en 1985, espace de recherche plus ou moins informel dédié à la prospective technologique, bénéficiant de soutiens institutionnels et de partenariats privés. On y travaille sur le design d'objets communicants, de nouveaux services en réseau, à la "vie du futur" nécessairement technologique. Transposé à l'hexagone, le medialab a une mission pédagogique et d'éducation populaire, d'échange de savoirs, de diffusion de la création numérique, plus rarement de laboratoire. Ces lieux sont issus du réseau des EPN / ECM, réunissent animateurs de réseau et médiateurs, et bénéficient du soutien de collectivités, parfois en échange de l'application de programmes nationaux, avec lesquels ils doivent composer dans une autonomie plus ou moins éclairée. Selon le lexique de l'économie créative, le terme est obsolète et il faut lui préférer hackerspace ou fablab.

Hackerspace : Contrairement à ce que dit le journal du grand rouen, c'est d'Allemagne plutôt que des Etats-unis qu'il faut chercher l'origine des hackerspaces tels qu'on les connait aujourd'hui. En cherchant du côté du CCC (Chaos Computer Club) qui existe depuis les années 80, et des lieux qui apparaîtront dans les années 90 : C-Base à Berlin ou C4 à Cologne. Puis en 2006, le metalab de Vienne posera les bases de fonctionnement de ces lieux qui se développent depuis lors. Avec pour principes : l'ouverture de lieux pour l'échange de connaissances sur l'usage créatif de la technologie, la rencontre en pair à pair, sans médiation (mais trop souvent entre jeune blanc mâle), l'autogestion et l'autonomie financière, sans soutien institutionnel, sans programme "citoyen". En France, le /tmp/lab ouvre ses portes fin 2007 à Vitry sur Seine, puis d'autres lieux suivront : Breizh Entropy à Rennes, Tetalab à Toulouse, etc. Un but était aussi de réhabiliter le terme de hacker, le sortir de la confusion entretenue par les médias avec le "pirate". Dans les hackerspaces, on s'intéresse surtout au code, au hardware, aux réseaux (sécurité, anonymat, réseaux pairs à pairs, piratebox, etc.). Ce sont des communautés de pratique, sans nécessairement un unique projet commun, mais réunissant des personnes impliquées dans des projets libres logiciels ou hardware désireux d'échanger leurs connaissances.

Fablab : encore un terme issu du MIT (prestige assuré), plus précisèment de Neil Gershenfeld du CBA (Center for Bits and Atoms). Basé sur le principe d'un atelier de fabrication ouvert, orienté hardware, utilisant des machines à commande numérique (imprimantes 3D, fraiseuses, etc.) pour fabriquer toutes sortes d'objets. Le fonctionnement du fablab peut être autogéré, institutionnel voir réservé à un certain public (les étudiants d'une école, etc.).
Ce terme atteignant des côtes himalayennes sur le marché de la communication autour de l'innovation, il acquiert le statut de posture incontournable dans la pornographie institutionnelle, susceptible d'attiser le désir des décideurs et d'accéder à des mannes budgétaires, tout le monde le veut.

Une lecture pour poursuivre : hacking the spaces

WORKSHOPS / CONFERENCES / NUMERIQUE / DU 23 AU 28 JUILLET 2012 / Echelle Inconnue au Summerlab festival organisé par PiNG / NANTES

Qu’y-a-t-il de commun entre un bidouilleur numérique qui développe ses projets dans un lab, le membre d’une AMAP qui s’interroge sur ce qu’il mange et s’engage auprès d’un producteur, des citoyens qui partagent en direct expérience et connaissance en ligne ? C’est peut-être un besoin de réinterroger leur rapport aux choses, de se placer davantage comme citoyens que consommateurs, un désir de comprendre le monde qui les entoure et de se l’approprier, d’en interroger les enjeux, de « hacker » la société, la transformer…

A travers ce premier summer lab intitulé « court-circuit/circuit court », PiNG propose d’ouvrir pendant 6 jours un laboratoire-atelier croisant les communautés du hacking, de la culture libre et du DIY avec celles de la production collective, locale et participative autour d’ateliers, d’expérimentations, d’échanges et de performances.

Cet événement est l’étape française du summer of labs 2012, série de rencontres organisées par des labs de l’arc atlantique (Nantes > Bilbao > Gijón > Guimarães > Séville > Casablanca) autour de problématiques communes. A l’image de la culture libre, cette rencontre se veut ouverte, transversale, avec un contenu co-produit par les participants à partir de nœuds thématiques découlant du thème principal « court-circuit/circuit court ».

Cette initiative s’inscrit dans la continuité du réseau LABtoLAB impulsé par PiNG depuis 2 ans.

> Lundi 23 juillet – à partir de 19h Soirée d’ouverture du summerlab au jardin C à la fabrique

Présentation du summer lab par PiNG. Expérience auditive nomade autour du dispositif mobio/écouter chuchoter les murs par ÉCHELLE INCONNUE (travaux et expériences artistiques autour de la ville et du territoire) et EgoTwister (musique électro décalée et bricolée) & apéro dînatoire.

> Mardi 24 juillet – à partir de 20h30 Scène ouverte pour les participants du summerlab au Lieu Unique

Présentation de projets, lecture, performance, conférence, démo etc par les participants du summerlab. L’occasion de croiser de nouveaux univers reliés de près ou de loin au thème « court-circuit/ circuit court ». Au programme de la soirée (sous réserve) : - Retour sur la résidence vélomobile (semaine du 16 au 20 juillet) par Cédric Doutriaux et Thibaud Saloignon - Conférence « Un nouveau calque plane sur la ville : numérique » par Stany Cambot / Échelle Inconnue - Performance Replicata par Vincent Pouplard, Guillaume Brunet et Carole Thibaud

> Mercredi 25 juillet - à partir de 20h30 Scène ouverte pour les participants du summerlab au Lieu Unique

Présentation de projets, lecture, performance, conférence, démo etc par les participants du summerlab. L’occasion de croiser de nouveaux univers reliés de près ou de loin au thème « court-circuit/ circuit court ». Au programme de la soirée (en cours de construction) : - Présentation du projet 3D fiction par Catherine Lenoble et Julien Maudet - Conférence autour du design libre par Christophe André - Performance image&son 8 bit IBNIZ par Pierre Commenge

Plus d’information : http://www.courtcircuitcourt.net/

COLLOQUE INTERNATIONAL DU HAVRE "LA COMMUNICATION ELECTRONIQUE DANS LA SOCIETE DE L'INFORMATION, Quels usages? Quelles pratiques ?" / DU 05 AU 07 JUIN 2012 / TOUTE LA JOURNEE

Véronique Madelon, docteur en Sciences du Langage (Université de Bourgogne) réalisera une conférence intitulée « le code-barres 2D : du marketing au détournement artistico-politique ». Son exposé se basera essentiellement sur une analyse sémiotique des réalisations de deux collectifs d'artistes ayant recours aux Qr-codes : RaspouTeam (Paris) et Échelle inconnue (Rouen).

Une publication des actes du colloque international du Havre (5-7 juin 2012) "La communication électronique dans la "société de l'information". Quels usages ? Quelles pratiques ?" sera publié aux éditions KLOG (22 av. Gallieni, 76130 Mont St Aignan)

Programme : http://www.colloquelehavre2012.org/wp-content/uploads/2012/05/Programme_VF.pdf


propulsé par DotClear