Actualité Échelle Inconnue

3 & 4 juin : RECHERCHE-ACTION SUR LES ACTIVISMES DANS LES PÉRIPHÉRIES À LYON


Séminaire en Architecture par Stany Cambot
Lundi 3 et mardi 4 juin à 10h aux Halles du Faubourg à Lyon, organisé par l'École Urbaine de Lyon

Ce programme de recherche-action de deux années est pensé comme un laboratoire dédié aux nouvelles subjectivations politiques, à leurs imaginaires et pratiques d’action, particulièrement à partir des enjeux socio-écologiques des périphéries et de leur habiter. Il est placé sous la responsabilité scientifique de Guillaume Faburel et la co-coordination de Mathilde Girault, tou.te.s deux de l’UMR Triangle et de l’Ecole urbaine de Lyon.
Les revendications d’habiter les espaces dits périphériques se sont faites de plus en plus concrètes ces dix dernières années, et ce par une diversité d’expériences, de formes et causes d’engagements : des zones à défendre aux gilets jaunes, du regain des communautés existentielles à la multiplication des trajectoires personnelles dites de l’alternative. Lorsque des listes citoyennes n’en font pas leur cheval de bataille à l’occasion de quelques échéances électorales.
Ce programme se propose d’explorer ce qu’il convient de nommer les politicités émergentes dans ces espaces dits périphériques, ainsi que leur enchâssement dans des pratiques et trajectoires. Il s’intéresse particulièrement aux revendications et organisations de l’autonomie et de la désobéissance, qui s’inscrivent de plus en plus en décalage avec les représentations dominantes du politique relevant essentiellement de la citoyenneté urbaine, des valeurs de l’urbanité et des organisations urbaines des lieux.
Pourquoi et comment les pratiques et les trajectoires d’habiter tiennent lieu de nouvelles expériences démocratiques ?
Par quelles formes d’action et savoir-faire mobilisés, subjectivités et individuations politiques ?
Dans quels milieux géographiques et pour quelles temporalités de fabrication politique par l’habiter ?
Quelles pourraient être sur cette base les questions posées aux formes de vie de l’urbain et aux professionnalités techniques de l’offre politique ?
Et, en arrière-plan, les critiques dès lors adressées aux savoirs scientifiques et à leurs constructions, aux expertises de métiers et aux formations universitaires ?
Ce programme pluriannuel associe étroitement des communautés existentielles critiques et des collectifs d’habitant.e.s activistes, quinze praticien.ne.s et groupes d’acteurs militant.e.s de différents territoires et douze enseignants-chercheur.e.s de différents horizons disciplinaires, ainsi qu’une quinzaine de doctorant.e.s et d’étudiant.e.s de plusieurs formations de l’Université de Lyon, et d’ailleurs.
Il repose sur 1/ des temps longs d’échanges (de lancement et de dévoilement, d’analyse réflexive et de restitution discursive), placés sous l’égide de la mise en litige, notamment des notions matricielles (périphéries, politicités, subjectivation, habiter...), 2/ des enquêtes en immersion au sein de communautés, en vue d’appréhender les trajectoires collectives et les pensées biographiques (particulièrement dans les formes d’affranchissement et prises d’autonomie), 3/ des formes renouvelées de production, qu’il s’agisse d’un forum d’échanges / de diffusion créé aux fins de co-production, ou encore des dispositifs de mise en controverse des connaissances par et dans les formations universitaires (cliniques, procès...). Tout ceci en plus d’un colloque international à mi-parcours consacré aux périphéries, ou encore d’un ouvrage collectif final sur les passions périphériques et les subjectivations politiques.

Programme
Lundi 3 juin
Accueil : 9h30
10h - 10h45 : Présentation de la recherche-action Nouveaux activismes : position de recherche et grandes perspectives de production
Guillaume Faburel (géographie et sciences politiques, Université Lyon 2, UMR Triangle)
Mathilde Girault (philosophie et études urbaines, Université Lyon 2, UMR Triangle)
10h45 - 12h15 : Tour de table des participants et premiers échanges sur les attendus
12h15 : Déjeuner sur place
13h45 - 15h15 : Table ronde Les nouvelles formes politiques de la désobéissance : qui, où, quand, à quoi, pourquoi et comment désobéir ?
Représentants de Gilets Jaunes et sympathisant de Deep Green Resistance
Avec Manuel Cervera-Marzal (sciences politiques, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales) et Guillaume Gourgues (sciences politiques, Université Lumière Lyon 2)
15h15- 15h30 Pause
15h30 – 18h : Echanges avec l’ensemble des participants et membres du collectif de recherche : activismes et territorialités, enjeux socio-écologiques et politicités
19h30 : Dîner
Mardi 4 juin
9h – 13h : Préfiguration du programme pluriannuel de recherche – action : notions à approfondir, immersions à réaliser et productions à imaginer, diffusions et calendrier à fixer.

31/01/2019 : "Villes nomades. Histoires clandestines de la modernité"



Une double injonction est aujourd'hui faite aux villes et aux individus : les premières doivent devenir métropoles et les seconds mobiles.

Une mobilité de cadre métropolitain avec ses oripeaux (téléphones, ordinateurs, etc.) se déplaçant de "cité état" en "cité état" en avion ou train à grande vitesse. Les agents de la fabrique de la ville raccrochent alors le train, architectes en têtes, de peur de rater ce tournant comme ils ratèrent celui du développement pavillonnaire. On se pique désormais de mobile, de léger, de « logement une personne » ou de design de bidonville dans l'espoir qu'un marché émerge. Rien de subversif, mais l’aboutissement d'un programme économique et urbain qui se dessine dès le milieu du XIXe siècle dont le nouveau masque s'appelle métropole. Cependant et sans eux, depuis le nouveau millénaire, des tentes partout : des rassemblements militants ayant quitter la rue pour porter le coup là où, désormais, le pouvoir a Lieu, aux tristes révolutions oranges, en passant par les tentes contestataires ou nécessaires des sans-abris. Ainsi, au programme de métropolisation du monde, répond une mobilité par lui souhaitée.

Des camions, des caravanes, des containers aussi, abris ou logement de la renaissance d'un prolétariat nomade disparu dans les années 20. Des cabanes reconstituant, aux abords des métropoles rêvées, les bidonvilles que l'on croyait disparus.

La fabrique même de la métropole génère ainsi une toute autre mobilité. On le voit ici comme à Moscou avec ces brigades d'ouvriers (pour utiliser la dénomination russe) venant de l'autre bout du pays ou du continent que l'on trouve en hôtel low cost, en camping, en caravane ou camion au pied du chantier, en lisière de métropole, au bord de la tache verte de la carte. C'est là, que ces mobilités de constructeurs croisent les espaces d'une autre mobilité, celle de la fuite. Celle de ceux que le programme urbain expulse que l'on retrouvent en camping, camion, campement, containers ou celle de ceux qui fuient la métropole l'entendant comme la construction d'un espace de contrôle (travellers, certains voyageurs, habitants de yourtes ou de cabane).

Intervention de Stany Cambot dans le cadre de La nuit des idées 2019

Jeudi 31 janvier à 21H00

31/01/2019 : La nuit des idées

Face au présent : La nuit des villes foraines

Lire la suite

Présentation du Nigloblaster



Présentation du Nigloblaster avec Dieppe Ville d'Art et d'Histoire
Mardi 10 avril au 107, Quai Jean de Béthencourt, Rouen.

Le Nigloblaster est un objet forain, " manouche, voyageur même, carrément! " permettant de sous-titrer l'espace.
C'est un GPS conçu pour le quartier qui permet de le visiter à travers la parole de ses habitants et de l'image qu'ils s'en font.
Il diffuse la légende (ce qui est digne d’être conté) de la carte, jusque là, impossible de la mobilité.
Prototype re-designé du véhicule utilisé quotidiennement par nos voisins Voyageurs Nito et Timothé (une carriole surdimensionnée, équipée d'enceintes tractée par leur vélo), le Nigloblaster diffuse dans l'espace urbain vidéos, textes, chansons, témoignages et entretiens des personnes rencontrées et connaisseuses de cette ville invisible, méconnue et peut-être tue qu'est « Dieppe mobile ».
Équipé d'un système GPS il permet de géolocaliser sons et vidéos recomposant le montage en fonction du parcours, cutup d'images ou d'entretiens tournés sur place comme de found footage ou d'images amateurs récupérées lors de collectes auprès des habitants.
La technique GPS n'est pas envisagée ici comme un gadget ou un nouvel avatar de l'innovation mais bien comme l'outil et le média permettant d'interroger et de ré-envisager le rapport de « l'image » à son milieu.
Il est en accès libre et permet de découvrir le quartier du Pollet à Dieppe.

Nouvelles du front




DOCTORAT SAUVAGE :

- MIGRATION ET INDUSTRIE DU SEXE
Projection du film "Normal" de Nicola Mai, Professeur en Sociologie et d'Études migratoires à l'Université de Kingston (Londres-Royaume-Uni).
Jeudi 25 janvier à 19h
Lire la suite
DOCTORAT SAUVAGE EN ARCHITECTURE

- GÉRER SA SÉCURITÉ INFORMATIQUE
Par Frédéric Bisson, dit Ziggazou, membre du Hackerspace de Rouen, Ventres Mous et de Gérard Mannig.
Lundi 29 janvier à 19h
Lire la suite
DOCTORAT SAUVAGE EN NUMERIQUE

PROJECTION :

- RETOURS SUR LA RESTITUTION À LIMAY ET GENNEVILLIERS
Film : Le port Les monstres
Cinéma mobile : à la rencontre de l'économie de la ferraille sur l'axe de la Seine entre les deux ports.
20 décembre à Limay et 21 décembre à Gennevilliers.
Lire l'article ici

HORS-LES-MURS :

- CONFÉRENCE À L'ENSAP DE BORDEAUX
Stany Cambot abordera la question des "paysages indéterminés" auprès des étudiants.
Jeudi 18 janvier à 9h à l'ENSAP (École Nationale Supérieure d'Architecture et de Paysage) 740, cours de la Libération, Talence.
Plus d'informations ici

WORK IN PROGRESS :

- RETOURS SUR LA PROJECTION À FLAMANVILLE
Projection de films en camion-cinéma Rencontre avec les ouvriers du chantier de l'EPR.
Mardi 5 décembre à 16h30 Camping municipal des Tourterelles.
Lire l'article ici


NOUVEAU LIEU POUR ECHELLE INCONNUE

L'équipe d'Echelle Inconnue n'est plus installée rue Sainte-Croix des Pelletiers et prépare pour dans plusieurs mois l'ouverture officielle du 11-13 rue Saint-Etienne des Tonneliers. De résidences, en ateliers, en rencontres, en formation punk... retrouvez nos projets hors-les-murs et suivez les sur nos différents sites internet :

echelleinconnue.net, le site pour suivre toutes nos actualités makhnovtchina.org, le blog du projet sur les villes mobiles dsea.fr, le site pour revoir les conférences passées et découvrir la future programmation. Le Doctorat Sauvage aura dorénavant son pendant numérique un lundi par mois ! Nous suivre sur Twitter : @echelleinconnue

Attention nouvelle adresse : Echelle Inconnue, 11-13 rue Saint-Etienne des Tonneliers , 76000 Rouen

Conférence à l'ENSAP de Bordeaux sur "les paysages indéterminés" : 18/01/18

Stany Cambot interviendra à l'ENSAP (École Nationale Supérieure d'Architecture et Paysagiste) de Bordeaux auprès des étudiants, dans le cadre du projet intitulé "Paysages Indéterminés des espaces résiduels et sans qualités en quête de nouveaux usages" le jeudi 18 janvier à 9h.

"La ville se transforme à coup de mutations parfois brutales sous l’impulsion d’un urbanisme volontaire, où les projets se succèdent de manière planifiée et souvent verticale. Cela va si vite que parfois, on en oublierait ce qu’il y avait là, au coin de la rue avant le surgissement de tel immeuble de logements ou de tel équipement public."

Cette conférence aura lieu au 740 cours de la Libération à Talence.

«Чужаки или ориенталистский город нового образца»

Процесс создания современного города порождает не только горожанина, но и чужака. Того, кто в силу своего характера или уровня культуры, не может интегрироваться. Именно чужака, а не мигранта. Перемещение отдельного человека или группы людей показывается как элемент истории человечества (и, таким образом, едва ли может быть рассмотрено как проблема), тогда как формирование человеческой чужеродности представляет собой феномен, происходящий в данный момент, но при этом восходящий к колониальным экспериментам, в ходе которых империи разработали принципы создания нового города и лишь затем внедрили их на своей собственной земле.

Картографическое изображение территории (в частности, кадастровый план), доминирующее над остальными средствами анализа, давно уже превратилось, с одной стороны, в инструмент проектирования и контроля, а с другой – в инструмент отчуждения и распознавания странствующего чужака (и в том числе, уроженца данного государства), которого невозможно зафиксировать на карте. Речь здесь идёт о концепции ориентализма, относящейся к XIX веку и возрожденной сегодня. И данная концепция в лучшем случае экзотизирует формы и практики осваивания пространства, а в худшем – криминализирует их.

Группа «Echelle Inconnue», существующая с 1998 года и возглавляемая художником и архитектором Стани Камбот, пытается в своих картах, фильмах, создаваемых объектах и выступлениях сформировать контр-концепции, противопоставляемые официальному сторителлингу, представляющем градостроительное проектирование, а так же изгоев и чужаков (иммигрантов, цыган, бездомных, номад и так далее).
Детали.

Рабочий язык семинара – английский.  Время проведения: 17 ноября, 19:00.  Место проведения: Медиалофт (Пречистенская наб., 11, стр.1, ауд.12).

Conférence le 27/04/2017 "Généalogie de la Smart City. La réponse cybernétique à la crise de la raison cartographique" / Doctorat Sauvage En Architecture



Tous les outils techniques sont des signes politiques et sociaux. Cette affirmation est notamment valable pour la cartographie moderne qui a été la figure à partir de laquelle ont été construites les structures sociales qui fondent la modernité : l’État et l’argent.

Aujourd’hui le rôle de la carte est reprit par la cybernétique et la Smart City qui en est la traduction urbaine. L’hypothèse que nous proposons ici, est que la Smart City et la cybernétique aient en soit le même désir de contrôle que la cartographie et qu’ils s’affirment après la crise de la raison cartographique, dont ils poursuivent le processus de rationalisation, réduction de la complexité du réel, sélection et colonisation du territoire. Dans la Smart City, la carte est désormais le territoire : le territoire du contrôle.

Contre ce territoire/carte du contrôle prolifèrent les cartes/récits hétérotopiques des exclus de la Smart City.


Cette conférence est proposée par Cosimo Lisi, doctorant en Arts plastiques à l'Université Paris 8, en cotutelle avec l'Université LA SAPIENZA de Rome.

INFORMATIONS PRATIQUES :
Lieu : La Conjuration des Fourneaux, 149 rue Saint-Hilaire, Rouen
Date : Jeudi 27 avril 2017 à 19h

PAU - PARTICIPATION AU FESTIVAL ACCÈS « FRONTIÈRES ET PROJECTIONS » / 12-16/10/2016

Participation de Stany Cambot au colloque "cArtographies : représentations poétiques et critiques pour penser les frontières et le monde contemporain" les 13 et 14 octobre 2016

Lire la suite

Jeudi 16 juin 2016 / "Actualité de l'Habitat Temporaire. De l'habitat rêvé à l'habitat contraint" / Doctorat Sauvage En Architecture



Pour cette événement nous accueillons, le jeudi 16 juin à 19h, à la Conjuration des Fourneaux (149 rue St Hilaire-Rouen) Anne Cloarec (co-organisatrice du colloque qui a précédé l'écriture de l'ouvrage), Gaëlla Loiseau (co-organisatrice du colloque et co-directrice de l’ouvrage) et Aurélie Veyron-Churlet qui a travaillé à l'édition de l'ouvrage.

"Longtemps négligé, considéré comme un phénomène marginal, l’habitat temporaire fait l’objet d’une attention médiatique, politique et académique accrue ces dernières années. S’y rencontrent les élites mondialisées hyper-mobiles, les vacanciers le temps d’un été, les travailleurs mobiles ou encore de grands précaires en quête de ville. En vue de démêler les enjeux et pourtours d’une notion aussi plurielle qui s’intègre progressivement dans l’horizon intellectuel et politique actuel, Gaëlla Loiseau, Anne Cloarec et Dominique Crozat ont décidé d’organiser un colloque en 2013 en collaboration avec le réseau Urba-Rom (Grégoire Cousin, Olivier Legros et Marion Lièvre) et l’Ecole Nationale d’Architecture de Montpellier (Laurent Viala). Rassemblant des chercheurs issus d’une large palette disciplinaire mais aussi des acteurs de la société civile, les deux journées ont accueilli un public diversifié autour d’un objet tour à tour, technique, juridique, social, économique, politique et surtout mobile. Qu’est-ce que la mobilité ? Comment est-elle associée à l’habitat ? A quel moment et dans quelles circonstances rencontre-t-elle la norme ? Nous avons visiblement affaire à des formes qui cassent les catégories binaires figées dans lesquelles nous avons jusqu’à présent pensé l’habitat. Les dimensions d’ancrage, de propriété, de territorialité doivent être repensées à l’aune d’une voie nouvelle qui s’extrait de l’opposition forgée intellectuellement entre nomadisme et sédentarité. L’ouvrage Actualité de l’Habitat Temporaire donne à lire et à voir 14 regards de chercheurs sur l’habitat temporaire répartis en trois axes qui reflètent en partie les sujets abordés durant le colloque. Mais cet ouvrage est avant tout une continuité au colloque et, par sa forme, il fait émerger de nouveaux questionnements liés aux « communs » qui travaillent aussi la question de la mobilité.

La maison d’Edition Terra H-N qui publie essentiellement des travaux de recherche en sciences humaines a ouvert sa collection SHS avec Actualité de l’Habitat Temporaire. Suffisamment rare dans le milieu de la recherche pour être souligné, l’existence de cet ouvrage en format numérique et en accès libre suscite dorénavant une série de réflexions sur la publication et l’accessibilité des travaux de recherche et plus largement l’usage du numérique dans un contexte d’enseignement et de recherche. La séance sera organisée de manière à questionner aussi bien le fond que la forme, le contenu et l’outil de diffusion du savoir."

INFORMATIONS PRATIQUES :

-Jeudi 16 juin à 19h -À La Conjuration des Fourneaux, 149 rue Saint-Hilaire, Rouen

-Contacts : mel@echelleinconnue.net / 02 35 70 40 05

SESSION OPEN STREET MAP organisé par Jeanne d'Hack, hackerspace de Rouen / lundi 07 mars

Les membres de Jeanne d’Hack vous proposent une soirée de découverte du projet OpenStreetMap.
OpenStreetMap (OSM) est un projet international fondé en 2004 dans le but de créer une carte libre du monde.
Les données cartographiques collectées sont ré-utilisables sous licence libre ODbL

Liens vers le site du projet ICI.

Informations pratiques :

date et heure : lundi 07 mars à 20h
Lieu : La conjuration des fourneaux, 149 rue Saint-Hilaire à Rouen (sous réserve)

Jeanne d'Hack se réunit tous les lundis soir à partir de 19h00 au 18 rue Sainte-Croix des Pelletiers.

Villes nomades de Stany Cambot aux éditions Eterotopia/Rhizome



Villes Nomades de Stany Cambot

Édition et distribution : Eterotopia France/Rhizome - Pollen diffusion

Parution : février 2016

Présentations publiques :

PARIS : Mardi 08 mars à 20h00, Librairie Le Genre Urbain, 60 rue de Belleville 75020
MILAN : Du 18 au 22 mars, Salon du livre indépendant “BELLISSIMA”
ROME : Jeudi 14 avril, 10h-17h, École d'Urbanisme de l'Université Sapienza (Auletta Chiostro, Facoltà di Ingegneria, via Eudossiana,18 ). Journée d'étude, ouverte au public, organisée à l'intérieur des activités doctorales du "Dottorato di ricerca in Ignegneria dell'Architettura e Tecnica Urbanistica, curriculum in Tecnica Urbanistica", de l'université Sapienza de Rome.
PARIS : Samedi 23 avril, 9h30-18h, Institut National d'Histoire de l'Art (INHA) / Salle Benjamin, 6 Rue des Petits Champs, 75002. Journée d'étude, ouverte au public, organisée à l'intérieur du séminaire master/doctorat "Art de la complexité/complexité des arts" dirigé par Roberto Barbanti. (déroulé de la journée ci-dessous).
ROUEN : Jeudi 28 avril à 20h00 : Soirée organisée par Echelle Inconnue à la Conjuration des fourneaux, 149 rue Saint-Hilaire, 76000
MILAN : Jeudi 26 ou vendredi 27 mai, Libreria Calusca
MOSCOU : lieux et dates en cours de définition

Déroulé de la journée du 23/04 à l'INHA :

9h30-10h: accueil et introduction de Roberto Barbanti
10h-10h45: Cosimo Lisi (doctorant, Université Paris 8, Université Sapienza de Rome)
10h45-11h: débat
11h-11h15: pause
11h15-12h: Gaetane Lamarche Vadel (École d’architecture de Paris la Seine, ENSA de Limoges, ENSA de Dijon)
12h-12h30: débat
12h30-14h: pause
14h-14h45: Arnaud Lemarchand (Université du Havre)
14h45-15h: débat
15h-15h15: pause
15h15- 16h: Stany Cambot (artiste, architecte, membre fondateur du groupe Echelle Inconnue)
16h-17h: débat et projection de vidéos

Résumé :

Une double injonction est aujourd'hui faite aux villes et aux individus : les premières doivent devenir métropoles et les seconds mobiles. Ainsi, au programme de métropolisation du monde, répond une mobilité par lui souhaitée. Une mobilité de cadre métropolitain avec ses oripeaux (téléphones, ordinateurs, etc.) se déplaçant de "cité état" en "cité état" en avion ou train à grande vitesse. Les agents de la fabrique de la ville raccrochent alors le train, architectes en têtes, de peur de rater ce tournant comme ils ratèrent celui du développement pavillonnaire. On se pique désormais de mobile, de léger, de « logement une personne » ou de design de bidonville dans l'espoir qu'un marché émerge. Rien de subversif, mais l’aboutissement d'un programme économique et urbain qui se dessine dès le milieu du XIXe siècle dont le nouveau masque s'appelle métropole. Cependant et sans eux, depuis le nouveau millénaire, des tentes partout : des rassemblements militants ayant quitter la rue pour porter le coup là où, désormais, le pouvoir a Lieu, aux tristes révolutions oranges, en passant par les tentes contestataires ou nécessaires des sans-abris. Des camions, des caravanes, des containers aussi, abris ou logement de la renaissance d'un prolétariat nomade disparu dans les années 20. Des cabanes reconstituant, aux abords des métropoles rêvées, les bidonvilles que l'on croyait disparus. La fabrique même de la métropole génère ainsi une toute autre mobilité . On le voit ici comme à Moscou avec ces brigades d'ouvriers (pour utiliser la dénomination russe) venant de l'autre bout du pays ou du continent que l'on trouve en hôtel low cost, en camping, en caravane ou camion au pied du chantier, en lisière de métropole, au bord de la tache verte de la carte. C'est là, que ces mobilités de constructeurs croisent les espaces d'une autre mobilité, celle de la fuite. Celle de ceux que le programme urbain expulse que l'on retrouvent en camping, camion, campement, containers ou celle de ceux qui fuient la métropole l'entendant comme la construction d'un espace de contrôle (travellers, certains voyageurs, habitants de yourtes ou de cabane).

Echelle Inconnue :

Fondé en 1998 et emmené par l'architecte Stany Cambot, Echelle Inconnue n'est pas un collectif mais un groupe, comme un groupe de rock, qui voudrait être à l'architecture ce qu'Elvis Presley fut à Tino Rossi. Groupe indiscipliné de recherche et création, autour des notions d'invisibles des villes et de leurs représentations, il se consacre aux urbanités minoritaires, alternatives ou émergentes ainsi qu'aux populations non prises en compte ou discriminées en raison d'un mode de vie minoritaire. Il tente d'être un acteur de l'émergence d'une connaissance « par le bas » mettant en place des travaux et expériences artistiques autour de la ville et du territoire. Ces expériences au long cours interrogent et associent les « exclus du plan » (sans-abris, Tziganes, immigrés...). Elles donnent lieu à des interventions dans l’espace public, expositions, sites Internet, vidéos, affiches, cartes, publications. Ce dont il est question, c’est de « l’invisible de nos villes ».

Agenda d'Echelle Inconnue d'octobre 2015 : conférences, projets, colloques, rencontres, DSEA, proposition de stage



du mardi 05 au vendredi 16 octobre 2015

Lancement du projet MKN-VAN à Brionne
Aménagement du camion-cinéma d'Echelle Inconnue avec les élèves du lycée des Métiers d'Art de l'Ameublement et de l'Agencement Augustin Boismard
lire la suite ici
lieu : Brionne (Eure) et alentours


mardi 06 octobre 2015 à 14h

Participation à la table ronde "Culture et éducation non scolaire"
dans le cadre du colloque "Éducation(s) et Territoires" des 5 et 6 octobre 2015
lire la suite ici
lieu : à Neoma Business School, 1 Rue du Maréchal Juin, 76130 Mont-Saint-Aignan


jeudi 08 et vendredi 09 octobre 2015 à 14h

Rencontres Arts et Aménagement des territoires
Présentation du plan guide "Arts et aménagement des territoires", étude nationale pour le ministère de la culture et de la communication - DGCA réalisée par pOlau. Plan guide dans lequel figure Echelle Inconnue avec un focus sur son Doctorat Sauvage En Architecture
lire la suite ici
lieu : au Point H^UT, lieu de création urbaine, 20 rue des Grands Mortiers, 37700 Saint-Pierre-Des-Corps


jeudi 15 octobre 2015

Participation à la table ronde "quelles techniques pour l'habitat temporaire ?"
Dans le cadre du COLLOQUE MINIMAOUSSE n°6 : La nouvelle maison des jours meilleurs, à la Cité de l'Architecture et du Patrimoine
lire la suite ici
lieu : au Palais de Chaillot, 1 Place du Trocadéro et du 11 Novembre, 75016 Paris


du lundi 19 au vendredi 23 octobre 2015

Participation aux rencontres d'écologie pirate
Ces rencontres préfigureront la création d'un laboratoire non institutionnel des écologies pirates
lieu : "Les Arbories", en plein cœur du Parc Naturel Régional du Luberon


jeudi 29 octobre 2015 à 19h

Conférence "Vanmélé, atlas numérique des déportations politiques" par Pierre Michelon
Dans le cadre du Doctorat Sauvage en Architecture
lire la suite ici
lieu : Echelle Inconnue, 18 rue Sainte Croix des Pelletiers / Rouen


samedi 31 octobre 2015

Date de clôture de l'appel à proposition / Apéro Codelab#34 qui aura lieu le 10 décembre 2015
Dans le cadre du Doctorat Sauvage
lire la suite ici
lieu : Echelle Inconnue, 18 rue Sainte Croix des Pelletiers / Rouen



lundi 02 novembre 2015

Date de clôture pour l'appel à candidature d'un assistant de production (stage ou service civique)
Envoyez un mail à christophe@echelleinconnue.net
lire la suite ici
lieu : Echelle Inconnue, 18 rue Sainte Croix des Pelletiers / Rouen




Pour suivre l'actualité, les rencontres, les articles et les films d'Echelle Inconnue dans le cadre du projet Makhnovtchina sur la ville mobile, c'est ici

Toute l'information sur le Doctorat Sauvage En Architecture en cliquant ici

Les soirées dans nos locaux à Rouen sont disponibles sur internet en live puis en replay par ici.

Pour recevoir les informations en flux ou interagir avec nous sur Twitter : @EchelleInconnue

Appel à propositions / APÉRO CODELAB #34 du 10 décembre 2015

Vous avez des choses à dire, à montrer, à faire entendre sur le numérique ? Venez nous rejoindre pour l'apéro Codelab #34 !

Il s'agit de comprendre le numérique comme l'eau dans laquelle nous devons aujourd'hui nager, vivre, acter et créer, quitte à en détourner le courant.

Après l'organisation de l'Apéro Codelab #31 en novembre 2014, Echelle Inconnue continue à tenter d'interroger le numérique, ses enjeux et ses réalités, en rééditant l'expérience. Organisé cette année le 10 décembre, il s'agit d'un temps de rencontre entre artistes, hackers et curieux, durant lequel sont présentés des projets à différentes étapes de leur conception. Pour ce faire, nous lançons un appel à propositions à l'apéro Codelab #34, qui aura lieu le jeudi 10 décembre entre 19h et minuit, dans les locaux d'Echelle Inconnue, 18 rue St Croix des Pelletiers, Rouen.

Vous êtes artistes, développeurs, bidouilleurs, programmeurs, chercheurs, etc. et vous souhaitez proposer des démos, performances, lives, projets artistiques numériques, expérimentations électroniques, dispositifs, etc. ?

COMMENT PARTICIPER :

Envoyez par email votre proposition avant le 31 octobre 2015 à romain@echelleinconnue.net

Quelques points importants à préciser dans votre candidature :
- Format de la proposition (atelier, conférence, projection...)
- Titre de la proposition
- Nom/Pseudo du (des) intervenant(s)
- Résumé de la proposition (maximum 500 mots)
- Courte biographie
- Besoins matériels/logistiques pour la présentation
- Contacts (mails, téléphone)
- Informations complémentaires (liens internet ou autre)
- Présentation résumée de la proposition (titre, format, présentation, intervenant) en maximum 500 caractères (pour diffusion sur le site internet et les programmes)

INFORMATIONS PRATIQUES :

Lieu : Echelle Inconnue / 18 rue Sainte Croix des Pelletiers / 76000 ROUEN Tel : 02 35 70 40 05



Clôture de l’appel à participation : 31 octobre 2015
Notification d'acceptation: 6 novembre 2015
Publication du programme: 11 novembre 2015
Date et Heure de l’Apéro Codelab : 10 décembre 2015 à partir de 19h



Évènement gratuit !




AVERTISSEMENTS :

Nous n'avons actuellement pas de financement dédié à l’événement. À l'heure actuelle nous ne pouvons vous garantir les défraiements ou hébergements. Nous y travaillons cependant et vous tiendrons au courant si des possibilités se dégagent à ce niveau. Nous ferons notre possible pour que votre passage soit agréable et que votre accueil se déroule dans les meilleures conditions possibles.

CODELAB.FR :

Codelab est un forum consacré aux pratiques expérimentales de création d'image, de vidéo, de son et de musique qui utilisent des langages de programmation (processing, chuck, supercollider, livecode, etc.), de programmation visuelle (pure-data / gem, vvvv, etc.) ou d'expérimentation électronique (construction d'interfaces et d'instruments, circuit-bending, etc.) Les apéros Codelab sont des temps de rencontre autour du code et des projets artistiques, organisés à l’initiative du réseau de membres du forum codelab.fr.

Soirée-conférence / 29 octobre 2015 / 19h / "Vanmélé, atlas numérique des déportations politiques" par Pierre Michelon / DOCTORAT SAUVAGE EN ARCHITECTURE

"Vanmélé, atlas numérique des déportations politiques"

Lire la suite


propulsé par DotClear