sommaire du site d'Echelle Inconnue


version française / english / espanol

Depuis 1998, Echelle Inconnue met en place des travaux et expériences artistiques autour de la ville et du territoire. Ces expériences au long cours interrogent et associent les « exclus du plan » (sans-abris, Tziganes, immigrés...). Elles donnent lieu à des interventions dans l’espace public, expositions, sites Internet, vidéos, affiches, cartes, publications… Ce dont il est ici question, c’est de « l’invisible de nos villes ».

Identifié par le philosophe Paul Ardenne comme représentatif de « l’art contextuel », le travail d’Echelle Inconnue se trouve aussi parfois qualifié d’ « artiviste » ou de « relationnel » selon les auteurs. Supportant difficilement les étiquettes, Echelle Inconnue tente d’assumer, du moins en partie, l’énonciation théorique de son travail en participant ou en organisant des conférences, des colloques avec des universitaires ou d’autres groupes, au croisement des questions de l’art, de la politique, de l’architecture et de la ville, ainsi qu’en collaborant à différentes revues et publications.

Echelle Inconnue c'est à la fois :
un groupe de recherche et de création
un centre de formation aux questions urbaines, numériques et artistiques
une maison d'édition
une structure de production de films
un espace d'exposition

Doctorat Sauvage En Architecture

LE D.S.E.A, par opposition au doctorat en architecture, est un intellectuel organique capable de produire et travailler avec les siens. Une affirmation : il est plus que temps de fabriquer Nos intellectuels, de Nous fabriquer en intellectuels aussi, refusant de trahir. C'est avant tout avouer et explorer collectivement notre ignorance et la difficulté d'appréhender à hauteur d'Homme notre propre espace : la ville ; de la comprendre et la refaire à la hauteur de nos impossibles.

Vous êtes plombier, couvreur, étudiant, chômeur, chauffagiste, architecte, historien, citadin, SDF, Voyageur... Ce doctorat vous est ouvert. Ici, nul savoir dispensé, à ingérer, nulle simplification démagogique mais un lieu et un moment de rencontre, d'échange, d’accès

Accéder au site du dsea.fr

Centre ressource

Depuis 2007, Echelle Inconnue met à la disposition du public à Rouen un Centre ressources. Des documents - livres, revues, journaux, mémoires, documentaires, films, etc. - y sont consultables librement.

Lieu de rencontres, de débats et de diffusion, cet espace se veut laboratoire de réflexion et d'expérimentation autour des questions de la ville (dans son acception matérielle mais aussi technologique), de l'art et de la politique.

C'est aussi là que sont restitués les travaux et expériences réalisés, en France et à l'étranger, par Echelle Inconnue (projections, installations, etc.).

« Parce que nous avons l'art pour ne pas mourir de la vérité et la connaissance pour frapper d'intranquillité le ronronnement monotone de la fabrique de la ville ».

Ouvert du mercredi au vendredi de 14 heures à 19 heures, entrée et séjour libres et gratuits.

Bookfactory

Echelle Inconnue publie des journaux et des livres, aujourd'hui disponibles dans une trentaine de librairies en France et en belgique. Ces éditions sont disponibles en ligne depuis 1998 et très prochainement au format epub pour liseuse et tablette

Accéder aux éditions par le bookfactory

EI-TV

Echelle Inconnue réalise des moyen métrage de documentaire fiction, des courts-métrage documentaires, des films-affiches et des diffusions foraines

Accéder aux réalisations sur le site eitv

Contacts

Administration / production : Christophe Hubert
Centre ressource : Lucie Van De Moortel
Tél : 02 35 70 40 05

Accéder au sommaire du site Echelle Inconnue



Nouvelles du front

LA NUIT DE LA CARTOGRAPHIE : UN VOYAGE AU COEUR DE LA CARTOGRAPHIE RADICALE / JEUDI 30 OCTOBRE / 18H30 / DOCTORAT SAUVAGE EN ACHITECTURE

Conférence par Philippe Rekacewicz, journaliste au Monde Diplomatique, auteur de visionscarto.net

Dans le cadre du cycle "ville et représentations" du Doctorat Sauvage en Architecture



Conférence et atelier. « Depuis des décennies, la cartographie traditionnelle revendique le statut de science exacte s’appuyant sur des données fiables. Elle se targue de fournir une image neutre et fidèle de la réalité. Mais une telle approche fait l’impasse sur l’utilisation politique et sociale de la carte, et sur son rôle tant de propagande que de contestation. Depuis le début des années 2000, et dans le désordre, émerge une pratique cartographique qui se dit « radicale » (on parle aussi de « cartographie critique » ou de « contre-cartographie »), riche combinaison revendiquée d’art, de sciences, de géographie, de politique et de militantisme social. »
extrait de l'article « Cartographie radicale » de Philippe Rekacewicz pour le Monde Diplomatique – février 2013

exposition. Fonds de tiroirs ou déjà fonds cartographiques ? Depuis 15 ans nous réalisons les cartes manquantes de la ville avec ses invisibles. Des cartes donc, par dizaines, centaines peut-être, dont nous présenterons quelques exemplaires extraits des archives du groupe. Une exposition ? Non, plutôt un début d'Atlas clandestin accroché au mur !

Lancement du petit livre #8. « les arpenteurs de Sanson et les 500 curés espagnol une autre histoire de la cartographie ». C'est comme tout, l'estomac dévorant de la branchitude à finit d'avaler l'exercice cartographique dans ses centres d'art. Une occasion de revenir sur les voies abandonnées de la cartographie et leurs promesses.

INFORMATIONS PRATIQUES :

Jeudi 30 octobre 2014 / à partir de 18h30

Lieu : Echelle Inconnue / 18 rue Sainte Croix des Pelletiers / 76000 ROUEN

Téléphone : 02 35 70 40 05

Accès aux pages actualité d'Echelle Inconnue

Dernière vidéo

Oleg, un cafetier ambulant à Moscou


Film réalisé à Moscou, avec Oleg, cafetier ambulant (06'17)

toutes les vidéos